à l'instant

    Maroc-Festival-Cinéma

    Tanger : Ouverture en beauté du 19ème festival national du film

    APA-Tanger (Maroc)

    La 19ème édition du Festival du national du film a démarré vendredi dans la soirée dans la ville du Détroit, Tanger (Nord), avec à l'affiche une cinquantaine de 60 films dont 15 en compétition pour les longs-métrages et autant pour les courts-métrages.

    Organisé par le Centre cinématographique marocain (CCM) jusqu'au 17 mars courant, ce festival célèbre les 60 ans du cinéma marocain avec des projection d’une panorama de films produits durant les années 60, 70 et 80. Il s’agit d’une rétrospective visant à retracer les différentes étapes qu’a connues le cinéma marocain en présentant des œuvres aujourd'hui considérées comme des classiques.

    La cérémonie d'ouverture de ce rendez-vous cinématographique, a été rehaussée par la présence notamment du ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laâraj et au cours de laquelle un vibrant hommage a été rendu à deux vétérans du cinéma marocain pour leur efforts pour la promotion du 7e art, à savoir Mohamed Sabiri, ingénieur d'État, cadre du CCM depuis 1981 et Jawad Bouabdesslam, technicien au sein de la même structure depuis 1977.

    S'agissant du jury de cette édition, c'est la curatrice d'art libanaise Rasha Salti qui préside le jury dans la catégorie des longs métrages. Elle est entourée par la réalisatrice Laila Marrakchi, la productrice Dounia Benjelloun Mezian, la réalisatrice Simone Bitton, le journaliste et chroniqueur Abdellah Tourabi, le directeur de la section Forum de la Berlinale Christoph Terhechte et le publicitaire Ali Hajji.

    Côté courts métrages, le jury est présidé par le cinéaste marocain Mohammed Mouftakir. L'auteur de « Pégase » est entouré par la productrice française Alice Ormières, la journaliste Jihane Bougrine, le documentariste Raymond Zanchi et le réalisateur Ismail Ferroukhi.

    Cette édition sera marquée donc par une compétition serrée entre les 15 longs métrages en lice. Il s’agit du film « Volubilis » de Faouzi Bensaïdi, qui sera notamment confronté à « Razzia » de Nabil Ayouch, « Burn Out » de Nour-Eddine Lakhmari, « Apatride » de Narjiss Nejjar, ou encore « Jahiliyaé de Hicham Lasri.

    Toujours en compétition: « Les voix du désert » de Daoud Aoulad Syad, « Lahnech » de Driss Mrini, « Le papillon » de Hamid Basket, « Kilikis », la cité des hiboux d'Az Alarabe Alaoui, « Le cri de l'âme » d'Abdelilah El Jaouhary, « Tarantella » de Rabii El Jawhari, « Larmes de sable » d'Aziz Salmy et « Korssa » d'Abdellah Toukouna. Le film documentaire est aussi représenté avec « House in the field »s de Tala Hadid et « Silence » des cellules de Mohamed Nabil.

    Le festival décernera aussi un Grand prix pour un court métrage sur une sélection de 15 films. Par ailleurs, un concours de pitch pour longs et courts métrages de fiction ou documentaires sera organisé du 9 au 11 mars, avec présentation de projet à un public de professionnels nationaux et internationaux. Les participants auront moins de 7 minutes pour défendre leurs projets.

    HA/APA

    Réagir à cet article