Sénégal-Guinée-Football-Hommage

«Titi » Camara rend hommage à feu Jules François Bocandé

APA - Dakar (Sénégal) Par Oumar Dembélé -

L'ancien international de football guinéen, Aboubacar « Titi » Camara, a rendu un vibrant hommage à feu Jules François Bocandé, soulignant qu’il garde de lui, entre autres souvenirs, le hat-trick qu’il avait réussi face au Zimbabwe en match de qualification à la CAN 1986 .

«Moi je me rappelle le match qu'il avait fait contre le Zimbabwe où il avait marqué 3 buts. Cela a marqué notre génération», a confié, lundi soir à APA, l’ex star du Syli national de Guinée.

 « Titi » Camara qui a joué au haut niveau en France et en Angleterre venait de prendre part au sein des Légendes de la CAF à un match de gala contre les Lions de la Génération 2002.  La rencontre était organisée par la CAF en hommage à Jules François Bocandé, une des légendes du football sénégalais décédée en 2012.

« Il (Bocandé) restera l'une des meilleurs joueurs africains », a ajouté Titi Camara, de son vrai nom Aboubakar Sidiki Camara. Il a eu notamment pour coéquipiers au sein du Syli national, Fodé Mansaré et Pascal Feindouno.

A l’époque, joueur clé des Lions du Sénégal, Bocandé avait grâce à ses buts face au Zimbabwe, permis à son pays de renouer avec la phase finale d’une CAN, après 18 ans d'absence.

Le match entre Légendes de la CAF et Lions de 2002, remporté 3-2 par la sélection africaine, entrait dans le cadre du programme des CAF Awards qui décerne  ce mardi soir à Diamniadio (30 km de Dakar) le trophée du Ballon d’Or à l’un de ces trois finalistes : le Sénégalais Sadio Mané, l'Égyptien Mohamed Salah et le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang.

Peu avant cette manifestation, il sera dévoilé ce mardi matin le nom du pays organisateur de la CAN 2019. Initialement attribuée au Cameroun, elle lui a été retirée pour cause de retards dans les travaux d’infrastructures et en raison d’une situation fragile sur le plan sécuritaire.

Titi Camara a, par ailleurs, salué l'organisation du match de gala, estimant qu’il permet au public de « se souvenir de tout ce qu'on a fait dans notre carrière » de footballeur avec surtout cette « envie de toujours gagner qu'on a montré aujourd'hui ».

"Mais, a-t-il ajouté, il faut qu'on participe également par des actes à la Confédération africaine de football, qu'on puisse donner notre avis sur le fonctionnement. Je pense que ce sera bénéfique pour le football africain ».


ODL/cat/APA

Réagir à cet article