à l'instant

    • Standard & Poor’s abaisse la note du Cameroun

      APA-Yaoundé (Cameroun) De notre correspondant : Félix Cyriaque Ebolé Bola — La société de notation financière américaine Standard & Poor's (S&P) a révisé de «stable» à «négative» la position du Cameroun, et confirmé par la même occasion ses notes de crédit...

    • Une banque marocaine lance une campagne pour réaffirmer son «ADN...

      APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) — La Banque Atlantique du Groupe Banque centrale populaire (BCP) du Maroc a lancé une nouvelle campagne institutionnelle dénommée « L’Afrique et nous » pour réaffirmer sa «singulari...

    • Une mission du FMI attendue au Cameroun le 23 avril

      APA-Yaoundé (Cameroun) De notre correspondant : Félix Cyriaque Ebolé Bola - — Une mission du Fonds monétaire internationale (FMI) séjournera au Cameroun du 23 avril au 3 mai prochain, dans le cadre de la 4èmerevue du programme économique et financier appuyé...

    Togo-Politique-Humeur

    Togo : l’opposition projette de nouvelles marches à partir de samedi

    APA-Lomé (Togo) De notre correspondant : Nephthali Messanh Ledy

    La Coalition des 14 partis politiques de l’opposition togolaise a annoncé dans un communiqué l’organisation, à partir de samedi prochain, de « grandes marches nationales de protestation du peuple togolais face aux coups de forces du RPT UNIR + coalition au pouvoir + ».

    Le regroupement qui, à travers sa nouvelle initiative, compte « condamner et rejeter le coup de force électoral du 20 Décembre 2018 ».

    Il s’agit également, pour la coalition, de « condamner les répressions barbares des manifestations pacifiques, entraînant des morts et des blessés graves », d’ « exiger les réformes constitutionnelles, institutionnelles et électorales avant toute consultation électorale » et « l’arrêt immédiat des intimidations et harcèlements des paisibles populations qui ne demandent que l’alternance politique et l’édification de l’Etat de droit dans leur pays ».

    En réponse à leur courrier adressé à l’autorité administrative, le ministre Payadowa Boukpessi n’a autorisé la tenue de la marche que dans le quartier Bè de Lomé.

    Les députés élus le 20 décembre 2018, puis confirmés dix jours plus tard par la Cour constitutionnelle ont entamé mardi leur première session de droit.


    NML/ard/te/APA

    Réagir à cet article