à l'instant

    • Guinée : le SLECG appelle à une marche pacifique, lundi

      APA-Conakry (Guinée) De notre correspondant : Sadjo Diallo — Le secrétaire général du Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG), Aboubacar Soumah appelle à une marche pacifique, lundi 17 décembre à Conakry.

    • Niger : vers la fermeture de 31 établissements scolaires

      APA-Niamey (Niger) De notre correspondant : Assane Seydou — Le ministre de l’Enseignement primaire, de l’Alphabétisation, de la Promotion des langues Nationales et de l’Education civique, Daouda Mamadou Marthé a annoncé, samedi, au cours d’...

    • Deux morts dans une attaque de Boko Haram au Cameroun

      APA-Douala (Cameroun) De notre correspondant : Mbog Achille — Au moins deux personnes ont été tuées et plusieurs autres enlevées samedi dans la localité de Tarmoua, région de l'Extrême-nord dans une attaque de Boko Haram, a appris APA dimanch...

    Cameroun-Economie-Transactions

    UBA et Nexttel lancent un service de Mobile Money au Cameroun

    APA-Yaoundé (Cameroun)-

    La United Bank for Africa (UBA) est autorisée à exercer l’activité d'émission de monnaie électronique («Mobile Money») en partenariat avec l’opérateur de téléphonie mobile Viettel Cameroun, opérant sous la marque commerciale Nexttel, révèle une décision signée par le gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC), Abbas Mahamat Tolli.

    Dans ladite décision, qui date du 12 mars dernier, son signataire se fonde sur une lettre du 30 mars 2017, par laquelle l’établissement d’origine nigériane sollicite l’autorisation de la Banque centrale, pour exercer cette activité dans le pays.

    La BEAC qualifie ainsi de «bien-fondé», l’objet de la demande introduite par UBA Cameroun en partenariat avec Viettel, filiale de l’opérateur vietnamien éponyme, notamment au niveau du dispositif mis en place pour favoriser l’inclusion financière à travers la téléphonie mobile, en vue de faciliter l'accès aux services financiers de base aux populations non bancarisées du pays.

    Cette autorisation deviendrait toutefois de plein droit caduque, si elle n’était pas utilisée de manière effective dans un délai de 12 mois à compter de la date de sa signature.

    L’activité d'émission de monnaie électronique est actuellement contrôlée par le français Orange et le sud-africain Mobile Telecommunications Network (MTN), en partenariat respectivement avec la Banque internationale pour le commerce, l'épargne et le crédit (BICEC) et Afriland First Bank.

    Selon les données de la BEAC, au 30 septembre 2017, on dénombrait 34.114 points de services de monnaie électronique à travers la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), le Cameroun représentant 70% de l’activité.










    FCEB/te/APA

    Réagir à cet article