à l'instant

    Nigéria-Arabie-Migration

    Vers le rapatriement de 50 Nigérianes bloquées en Arabie saoudite

    APA-Abuja (Nigéria)

    L’Agence nigériane de la lutte contre la traite des personnes (NAPTIP) va procéder bientôt au rapatriement 50 ressortissantes nigérianes bloquées dans le Royaume d’Arabie saoudite.

    La directrice générale de la NAPTIP, Julie Okah-Donli a fait cette annonce, vendredi à Abuja, après avoir présenté au ministre des Affaires étrangères, Geoffrey Onyeama, les résultats de l'enquête sur les allégations de traite et d’exploitation dont des Nigérianes seraient victimes en Arabie saoudite.


    Mme Okah-Donli qui était accompagnée par une fille victime d’exploitation, a déclaré qu’une équipe avait été mise sur pied par pour s’occuper du cas de ces filles.

    « Nous sommes très préoccupés par le rythme auquel nos jeunes filles quittent le pays pour se rendre en Arabie saoudite sous prétexte qu’un emploi les y attend », a-t-elle dit au ministre.


    « Des appels au secours ont été lancés par certaines de ces filles bloquées en Arabie et qui ont souffert de mauvais traitements », a fait observer la directrice de la NAPTIP, soulignant que lorsque l'équipe s’est rendue en l'Arabie saoudite, elle a pu rencontrer plus de 50 filles interrogées.

    Selon elle, ces dernières ont confirmé qu’il y a beaucoup plus de filles qui étaient bloquées dans diverses régions d'Arabie Saoudite où elles travaillent dans des conditions qui frisent l’esclavage.


    « Il y a des cartels qui travaillent avec les ambassades et qui ont obtenu des visas pour les filles en leur faisant miroiter des emplois bien rémunérés », a-t-elle déclaré.



    MM/GIK/pn/te/APA

    Réagir à cet article