à l'instant

    Burkina-Administration-Grève

    Vers une grève de 4 jours au ministère burkinabé de l’Agriculture

    APA-Ouagadougou (Burkina Faso)

    Les agents du ministère de l’Agriculture débutent, mardi, une grève de quatre jours à l’appel du Syndicat national des travailleurs de l’agriculture au Burkina (SYNATRAG).

    Ce mot d’ordre fait suite à la «grève d’avertissement» de 48 heures organisée les 17 et 18 mai 2018.

    Au cours d’une Assemblée générale (AG) extraordinaire tenue courant avril 2018, le SYNATRAG a adopté une plate-forme minimale d’action devant servir de référentiel pour la conduite des luttes.

    Le document comporte, entre autres points, la signature immédiate du procès-verbal (PV) de négociation entre le SYNATRAG et le ministère de l’Agriculture et des Aménagements hydrauliques (MAAH), le rétablissement sans condition des camarades relevés de leur fonction, l’octroi effectif des indemnités de responsabilité.

    Le syndicat revendique également, la prise de mesures idoines pour garantir une parfaite sécurisation des magasins et autres lieux de stockage (des entretiens d’intrants, équipements agricoles et animaux de trait).

    Il exige aussi la mise à disposition à temps aux producteurs des intrants en quantité suffisante et en qualité afin d’assurer une meilleure campagne agricole 2018/2019 et l’octroi d’une ristourne aux agents commis aux tâches de distribution des intrants et matériels agricoles».

    Lors des mouvements d’humeur antérieurs, le syndicat avait menacé que si à l’issue de ces différentes grèves rien n’est fait dans le sens de la satisfaction de sa plate-forme, il se réservait le droit d’entreprendre toute action de boycott des activités de la campagne qui s’annonce.


    ALK/te/APA

    Réagir à cet article