Zimbabwe - USA - Sanctions

Zimbabwe : sanctions des États-Unis contre le sous-chef de la police

APA-Harare (Zimbabwe)

Washington a inscrit Stephen Mutamba sur la liste des personnes avec lesquelles les sociétés américaines ne doivent plus faire des affaires.

La nouvelle est tombée ce vendredi. Dans un avis, le Bureau de contrôle des avoirs étrangers (Ofac, en anglais) du département du Trésor américain a mis, Stephen Mutamba, actuel Commissaire général adjoint de la police du Zimbabwe en charge de l'administration, sur la liste des ressortissants spécialement désignés (SDN). Celle-ci est un répertoire de personnes et de sociétés contrôlées par des pays visés par les sanctions américaines ou agissant en leur nom.

Des violations présumées des droits de l'Homme au Zimbabwe sont à l’origine de l’application de la mesure à l’officier de police zimbabwéen : « Au cours des deux dernières années, Stephen Mutamba a engagé des actions qui menacent l’existence de partis politiques légaux qui s'opposent aux politiques du parti au pouvoir, la Zanu PF », a justifié l'Ofac.

Toujours selon le Bureau de contrôle des avoirs étrangers, M. Mutamba a profité de la lutte contre la Covid-19 pour restreindre les libertés de circulation de l’opposition et de la société civile au Zimbabwe. « En 2020, le couvre-feu lié à la pandémie a servi à limiter les activités de l'opposition. Il a aussi empêché les fonctionnaires de nationalité étrangère se trouvant au Zimbabwe de rencontrer les partis d'opposition ou les mouvements de la société civile », a souligné l'Ofac.

Pire, à en croire le pays de l’oncle Sam, « en 2021, Stephen Mutamba a préconisé que les décomptes de voix ne soient pas affichés à l'extérieur des bureaux de vote et que les observateurs internationaux ne soient pas autorisés à surveiller les élections générales de 2023 ».

Outre Stephen Mutamba, d’autres Zimbabwéens, majoritairement des membres décédés de la Zanu PF, ont également été ciblés par le Bureau de contrôle des avoirs étrangers. Il s'agit de Simon Khaya Moyo, Perence Shiri, Joel Biggie Matiza, Morris Sakabuya, Absolom Sikhosana, Paradzai Zimondi, Kenneth Manyonda, Olivia Muchena, Selina Pote, Edwin Muguti et Tendai Savanhu.

JN/fss/id/APA

Réagir à cet article