Dans son rôle de vigie, la Haute autorité de la communication audiovisuelle (Haca) de Côte d'Ivoire rappelle à l’ordre « des services de médias audiovisuels (qui) diffusent, à des heures de grande écoute et sans signalétique, des programmes dont les contenus sont susceptibles de heurter non seulement la sensibilité du jeune public, mais également celle d'une grande partie de la population ».

L'organe de régulation audiovisuelle précise, dans un communiqué reçu à APA, que les contenus incriminés, fictions, magazines ou émissions, sont contraires aux valeurs socio-culturelles du pays et perturbent la morale publique.

Par conséquent, la Haca invite les médias audiovisuels, y compris ceux en ligne, à plus de responsabilité et au respect de l'éthique sociale dans la programmation et la diffusion de leurs contenus.

AP/ls/id/APA