Le projet a été officiellement lancé au Cabinet du ministre de l'Économie et des finances, en présence de responsables de l'administration publique, des autorités municipales et coutumières des dix communes ciblées de l'opération.

 M. Vassogbo Bamba, le directeur de Cabinet adjoint du ministère de l'Économie et des finances, a indiqué que cette initiative qui intervenant dans le cadre du Projet d'appui à la gestion économique et financière (PAGEF), vise à "accroître les recettes budgétaires". 

Pour sa part, le directeur général des impôts, Abou Sié Ouattara, a d'abord relevé que sur les questions foncières, les élus et les collectivités locales sont des "partenaires obligés avec une communauté de destin". 

Ce projet a pour objectif d'améliorer de façon significative le cadre de vie et la gouvernance foncière notamment à Abobo, Adjamé, Attecoubé, Bingerville, Cocody, Marcory, Koumassi, Plateau, Treichville et Yopougon qui constituent les cibles pilotes.

Aujourd'hui, la Côte d'Ivoire qui compte plus de 322.000 Km carrés, est cadastrée selon le directeur général des impôts, à moins d'un quart du territoire national ivoirien, soit un taux de moins de 25%. 

La Côte d'Ivoire a adopté en 2014 un schéma directeur des réformes des finances publiques qui constitue le cadre de référence de l'intervention des partenaires techniques et financiers. Cela a motivé la mise en place du Pagef en mars 2017.

Le Pagef, d'un montant total de 15,96 milliards Fcfa dont 13,45 milliards Fcfa financés par la Banque africaine de développement (BAD) et 2,5 milliards Fcfa par l'Etat ivoirien, a pour but de de moderniser la gestion des finances publiques. 

AP/ls/APA