« Bientôt nous conjuguerons nos malheurs présents au passé. Une ère de justice, de concorde, de fraternité prendra le pas sur ces temps dramatiques et tragiques », a affirmé M. Soro dans cette adresse solennelle diffusée sur Facebook.

Réagissant sur la troisième phase du dialogue politique en Côte d'Ivoire qui s'est achevée récemment, M. Soro a estimé qu'il a souhaité cela il y a plusieurs années. 

« Que nous y participions ou pas, l'essentiel est que la Côte d'Ivoire soit  au-devant et au cœur de nos actes  », a-t-il indiqué.

Auparavant, il a dénoncé la réélection de M. Ouattara à l'issue de l'élection présidentielle du 31 octobre dernier estimant « qu'il n'y a eu que simulacre ».

Depuis sa démission de la présidence du parlement ivoirien en février 2019, M. Soro  qui est en exil en Europe, a rejoint les rangs de l'opposition ivoirienne.

LB/ls/APA