« Pour la campagne 2019, le Conseil a arrêté diverses décisions afin d'accélérer le développement de la transformation, de maintenir l'équilibre de la filière et d'optimiser les revenus des producteurs. Le prix plancher bord champ de la campagne 2019 qui démarre le 15 février est fixé à 375 FCFA le kilogramme de noix de cajou bien séchée, bien triée et ne comportant aucune matière étrangère », a déclaré à la presse à l'issue de cette rencontre hebdomadaire de l'exécutif ivoirien,  Sidi Tiémoko Touré, le porte-parole du gouvernement.

 « La campagne 2018 a été marquée par la mise en œuvre, des mesures visant le développement de la transformation de l'anacarde. Ces mesures ont conduit à une hausse de plus de  6,7% de la production nationale, soit 761 317 tonnes de noix bruts de cajou par rapport à la production de 2017 établit à 711 236 tonnes.  A la date du 31décembre 2018, 642 448 tonnes ont été exportées contre 46.303 tonnes résiduels», a rappelé auparavant M. Touré relativement au bilan 2018 de la commercialisation de la noix de cajou.

L'an dernier, la campagne 2018 de commercialisation de la noix de cajou s'était ouverte le 15 février 2018 avec un prix bord champ de 500 FCFA le kilogramme.

La Côte d'Ivoire qui est le premier producteur mondial de cajou envisage de transformer 50% de sa récolte à l'horizon 2020 grâce à une industrialisation accrue de la filière.

LB/ls/APA