Le FSA était représenté par son directeur général, Ahmadou Abdoulaye Diallo, tandis que le président du Comité de gestion du Fonds de garantie des crédits aux PME (FGPME), M. Marcellin Zinsou, a signé la convention pour le compte de son institution.

M. Marcellin Zinsou s'est félicité de ce que cette convention vienne renforcer les mécanismes d'appui aux PME ivoiriennes, qui dira-t-il, sont placées au cœur du programme du chef de l'Etat, Alassane Ouattara.  

Pour sa part, le directeur général du FSA, a assuré que l'institution financière multilatérale est prête à apporter son expertise au FGPME afin d'accompagner les PME à consolider leurs activités et leur donner la possibilité d'explorer d'autres marchés.

"Nos marchés nationaux peuvent paraître étriqués, par conséquent, il faut aller plus loin", a-t-il lancé, assurant que le FSA est disposé à soutenir l'entrepreneuriat privé ivoirien, en particulier "le segment le plus fragile, qu'est le segment des PME". 

Vu le caractère des deux fonds, M. Ahmadou Diallo a déclaré "nous pouvons faire de la co-garantie, du co-refinancement et même faire de la co-bonification du taux d'intérêt pour les projets publics". 

M. Ahmadou Diallo a rappelé que "ce combat est assigné" par les chefs d'Etats des pays membres du Fonds de solidarité africain qui comprend 15 pays du continent africain, dont la Côte d'Ivoire. 

Le FSA se penche sur la question de financement des PME et les accompagne dans leurs décisions de levée des capitaux ou d'emprunt. Et ce, afin que les PME d'aujourd'hui deviennent les grandes entreprises de demain. 

AP/ls/APA