Dans un communiqué publié mardi, la haute diplomate des Nations-Unies a salué les efforts déployés par le gouvernement kenyan pour débarrasser le pays de la corruption et des crimes économiques.


Songwe a déclaré lors d’une réunion avec Kenyatta à Nairobi : « Vous êtes notre champion de la corruption. La croisade soutenue de votre gouvernement contre la corruption, les crimes économiques et l’impunité au Kenya donne le ton pour le reste du continent ».


La diplomate onusienne a rencontré Kenyatta pour l’informer de la campagne « HonestService » de la CEA, qui a été lancée au sommet de l’Union africaine à Nouakchott, en Mauritanie, en juin de cette année, et cherche à encourager les jeunes en Afrique à tweeter en utilisant le hashtag #honestservice à chaque fois qu’ils obtiennent un service sans avoir versé un pot-de-vin.


La campagne « HonestService » est l’une des stratégies employées par l’ONU pour engager et impliquer la jeunesse africaine dans la lutte contre la corruption, ainsi que pour décourager les prestataires de services de s’engager dans des activités de corruption.


Kenyatta a été le fer de lance d’une guerre féroce contre la corruption après une récente série de scandales de plusieurs millions de pots-de-vin impliquant de hauts fonctionnaires.


En juin, Kenyatta a ordonné un test polygraphique obligatoire pour tous les chefs de service des achats et des comptes dans les différents ministères.



JK/afm/lb/te/APA