Des concours nationaux seront organisés pour départager les candidats à ces postes dans des conditions d'égalité et de transparence, a indiqué Ould Mohamed Khouna, lors d’un point de presse tenue jeudi soir à Nouakchott.

Le ministre présentait les réalisations de son département au cours de la dernière décennie, c'est-à-dire la période de la présidence de Mohamed Ould Abdel Aziz qui quitte son poste en juin prochain. Il a expliqué que ce programme de recrutement a été établi à partir des besoins identifiés au niveau de l'ensemble des départements ministériels et qu’il vise à doter ces départements de compétences nécessaires à la réalisation des missions de service public dans de meilleures conditions.

Le ministre a ajouté que la décennie en question a été marquée par la réorganisation et la redynamisation de la Commission nationale des concours qui a supervisé 105 concours d'accès à la fonction publique et fait recruter 10.983 fonctionnaires, en plus de 100 personnes handicapées.

L’obligation a été également faite aux administrations, aux collectivités locales et aux établissements publics et privés de réserver 5 postes en faveur des personnes handicapées dans tout recrutement supérieur ou égal à 20 unités, a-t-il aussi dit.

Ould Mohamed Khouna a en outre souligné que la formation professionnelle était presque inexistante en 2009 avant d’être redynamisée pour rendre disponible une main d'œuvre qualifiée et répondre aux besoins du marché du travail.


MBOG/te/APA