Le ministre de l’Agriculture, Frank Tumwebaze, dans un tweet adressé à son homologue kenyan, Peter Munya, a affirmé que rien n’explique ces restrictions sur les importations ougandaises de ce produit.

M. Tumwebaze a déclaré que l’Ouganda n’était pas satisfait de l’attitude du Conseil du sucre du Kenya, qu’il a décrit comme une police du commerce.

« Devrions-nous également créer un conseil chargé de restreindre ou de délivrer des autorisations pour la margarine et les plastiques kenyans ? Oui, nous pourrions également vérifier leurs normes », a-t-il tweeté.

Le ministre a reproché à la Communauté de l’Afrique de l’Est (CAE) de ne pas être assez forte pour décourager les restrictions commerciales qui vont à l’encontre de sa volonté d’intégration des économies de la région.

La CAE et le ministre kenyan de l’Agriculture, Peter Munya, n’ont pas réagi au tweet du ministre ougandais.

WN/as/fss/te/APA