Le président Sall qui était le candidat de la coalition « Benno Bokk Yakaar (BBY) » est suivi dans l’ordre par Idrissa Seck de la coalition « Idy 2019 », crédité de 899556 voix, soit 20,51 % des suffrages, Ousmane Sonko de la coalition « Sonko Président» qui se retrouve avec 687523 voix, soit 15,67 % des suffrages, Issa Sall du Parti de l’Unité et du rassemblement (Pur), fort de 178613 voix, soit 4,07 % des suffrages et enfin par Madické Niang de la coalition « Madické 2019 », crédité de 65021 voix, soit 1,48 % des suffrages.

Selon le Conseil constitutionnel, il y a eu un taux de participation de 66,27 %. Le nombre de votants est de 4 428 680 et il y a eu 42541 bulletins nuls, là où les suffrages valablement exprimés sont de 4 386 139. 

Au total, 6.683.043 électeurs étaient inscrits sur les listes électorales pour ce scrutin, supervisé par 5002 observateurs électoraux étrangers et nationaux, émanant de 14 missions d’observation accréditées par le ministère de l’Intérieur.

Le Conseil constitutionnel confirme ainsi les résultats rendus il y a cinq jours par la commission nationale de recensement des votes (CNRV). 


 


ID/te/cd/te/APA