à l'instant

    • Casablanca accueille le 2e Forum PPP Afrique

      APA-Rabat (Maroc) — La deuxième édition du Forum Partenariats Public Privé (PPP) Afrique se tiendra les 12 et 13 novembre prochain à Casablanca sous le thème « Promouvoir l’agriculture et les technolo...

    • Guinée : un ex-ministre de Condé lance son parti politique

      APA-Conakry (Guinée) De notre correspondant : Sadjo Diallo — Me Abdoul Kabèlè Camara, ex-ministre de la Sécurité du régime d’Alpha condé (limogé il ya quatre mois), a lancé mercredi à Conakry, son parti politique dénommé le Rassemblement gui...

    • TNT : le non-paiement des redevances inquiète au Burkina

      APA-Ouagadougou (Burkina Faso) De notre correspondant : Alban Kini — Le non-paiement des redevances relatives à la Télévision numérique terrestre (TNT) au Burkina inquiète des acteurs du domaine, dont le ministère de la Communication et la Société b...

    Cameroun-Economie-Entreprise

    45,5 milliards de FCFA d’investissement pour le terminal à conteneurs du port de Douala

    Cameroun-Economie-Entreprise

    La Douala international terminal (DIT) l’entité du groupe français Bolloré chargée de la gestion du terminal à conteneurs au Port de Douala (PAD), a déjà consenti un investissement de 45,5 milliards de francs CFA en treize ans de concession, a-t-on appris samedi de source interne à cette entreprise.

    L’activité de cette société dont la mission consiste entre autres, à gérer, exploiter et développer l’activité de manutention conteneurs sur cette plateforme portuaire, la réception et la livraison des conteneurs

    Elle est aussi chargée de l’exportation, l’importation ainsi que la surveillance des conteneurs sur le parc va crescendo.


    Pour le directeur général Frederick Klinke, « DIT voit son activité croître d’année en année, passant ainsi d’un volume de 131.994 « TEUs » en 2005, à 383.500 « TEUs » aujourd’hui, soit une progression de 190%.

    Avec un chiffre d’affaires d’environ 55 milliards de francs CFA, DIT est une entreprise citoyenne qui respecte ses engagements vis-à-vis de l’Etat du Cameroun en termes d’impôts directs et indirects », a-t-il indiqué.


    Au cours de la même période considérée, DIT a versé dans les caisses de l’Etat au titre des impôts, 185,3 milliards de francs CFA.

    Tandis que l’entreprise emploie 407 travailleurs permanents et 1200 emplois indirects, ce qui fait de DIT « un acteur majeur du développement socio-économique du Cameroun », a insisté le directeur général.


    Un exemple de « dialogue social » salué par le gouvernement représenté par le ministre du Travail et de la Sécurité sociale (MINTSS) Grégoire Owona qui, en appelant au respect des clauses contractuelles entre les employeurs et les travailleurs, a dans la foulée, remis 108 décorations au personnel méritant de DIT.


    Le ministre a notamment insisté sur la détermination des pouvoirs publics à accompagner et à encourager l’investissement privé à travers la mise en place d’un cadre incitatif pour le développement des affaires et le renforcement du Partenariat public-privé (PPP), une conjugaison des efforts de nature à permettre au Cameroun d’atteindre son émergence économique au cours des deux prochaines décennies.


    Avec un taux annuel moyen de progression des trafics s’établissant à plus de 13%, et un « quotidien du travail amélioré du travailleur de DIT », il ne restait qu’au représentant du personnel de relever les « points positifs » engrangés dans le cadre du dialogue social, dont l’accord d’établissement ayant permis d’améliorer certaines dispositions de la convention collective nationale des transporteurs maritimes, transitaires et auxiliaires de transport.

    MBOG/of/APA

    Réagir à cet article