Burkina Faso-Presse-Revue

Conflit intercommunautaire et coopération, au menu des médias en ligne burkinabè

APA-Ouagadougou (Burkina Faso) De notre correspondant: Alban Kini

La presse en ligne burkinabè visitée samedi par APA traite de l’actualité liée à la présence d’une délégation de la diplomatie chinoise au Burkina Faso, non sans faire le bilan de l’attaque terroriste suivie de représailles à Yirgou (Centre-nord).

Burkina24.com informe que le gouvernement a actualisé le bilan des décès lors des affrontements survenus, dès les premiers jours de l’année, entre communautés dans la région du Centre-Nord.

«Selon Remis Dandjinou, porte-parole du gouvernement, 46 personnes ont perdu la vie, précisant que ce bilan est toujours provisoire », relate le site d’information.

«Kirgou : le bilan passe de 13 à 46 morts, selon le gouvernement», résume, pour sa part, Zoodomail.com qui publie le communiqué gouvernemental.

De son côté, Fasozine.com fait observer qu’hier vendredi, le ministre Remis Fulgance Dandjinou a assuré qu'«une action judiciaire est en cours pour situer les responsabilités et rendre justice aux victimes».

Sous un autre chapitre et une note plutôt gaie, LeFaso.net informe que dans le domaine de la coopération, le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, en visite de travail et d’amitié au Burkina Faso, a été accueilli, hier vendredi 4 janvier 2019, à l’aéroport international de Ouagadougou, par son homologue burkinabè, Alpha Barry.

A ce propos, l’Agence d’information du Burkina (AIB) met en exergue : «La Chine promet 26 milliards de FCFA au G5 Sahel et 169 millions de FCFA à la diplomatie burkinabè».

Le même site d’information relate que le chef de la diplomatie chinoise Wang Yi, quelque sept mois après la reprise des relations diplomatiques entre les deux pays, au détriment de Taïwan, a affirmé, à son arrivée à Ouagadougou, que «le Burkina Faso est revenu à la bonne position en s’attachant au principe (inébranlable) d’une seule Chine».


ALK/te/APA

Réagir à cet article