Maroc-Presse

Economie et santé au menu des quotidiens marocains

APA-Rabat (Maroc)

Les quotidiens marocains parus ce vendredi se focalisent sur nombre de sujets notamment l’indemnisation des entreprises impactées par le Covid-19, l’aide apportée par la BEI aux entreprises marocaines, le traitement par la Chloroquine et le dépistage rapide du coronavirus.

+Aujourd’hui le Maroc+ rapporte que le gouvernement veut verrouiller la procédure d’indemnisation des entreprises impactées par la crise engendrée par la pandémie du coronavirus.

Il s’agit en premier lieu de clarifier la notion d’entreprise impactée par le Covid-19. Plus loin encore, les entreprises désirant faire bénéficier leurs salariés du dispositif spécial d’aides doivent être en mesure de justifier une baisse de leur chiffre d’affaires (CA) d’au moins 50% par rapport à l’exercice comptable précédent, précise le journal.

Ce n’est pas tout. Le texte de loi exige que le nombre des salariés en arrêt temporaire de travail ne dépasse pas les 50% de l’effectif total de l’entreprise concernée.

+Al Ittihad Al Ichtiraki+ écrit qu’une bouffée d’oxygène européenne pour les entreprises marocaines. En effet, le Groupe Banque européenne d’investissement (BEI) a annoncé un soutien au secteur privé au Maroc via notamment ses lignes de crédit avec les institutions financières marocaines dont l’encours s’élève à ce jour à 440 millions d’euros, et ce pour faire face aux effets de la pandémie du nouveau coronavirus.

Ces lignes de crédit dédiées au financement du secteur privé seraient en mesure d’apporter les fonds de roulement et les liquidités nécessaires aux entreprises pour continuer leur activité, explique la BEI dans un communiqué, cité par la publication.

Parallèlement à cette aide de trésorerie immédiate, la BEI a décidé d’accélérer à titre exceptionnel le déboursement de prêts déjà signés pour soutenir les petites et moyennes entreprises, et se dit « prête à renforcer encore son soutien et son expertise au secteur de la santé pour l’acquisition du matériel médical nécessaire et également le renforcement des infrastructures sanitaires », ajoute le quotidien.

+Al Alam+ indique que la chloroquine n’est pas un remède miracle pour le Covid-19! Prescrits contre la fièvre jaune et la méningite, la chloroquine et l’hydroxychloroquine, sérums préventifs, ne sauraient être un traitement contre le coronavirus, indique Dr. Amiri Rachid, médecin de travail à Tétouan, cité par le journal.

En revanche, poursuit-il, ces deux médicaments renforcent l’immunité de certains patients et contribuent de ce fait à leur guérison, ceci étant, personne ne peut trancher de façon définitive.

+Al Ahdath Al Maghribia+ fait savoir que le ministère de la Santé s’apprête à distribuer des dispositifs de dépistage rapide du Covid-19 au profit de 49 hôpitaux provinciaux et régionaux et 75 centres de proximité dans les 12 régions du Royaume.

Grâce à cette mesure, le nombre d’analyses de laboratoire augmentera systématiquement permettant ainsi de détecter les personnes infectées par le coronavirus et voir ainsi le risque de contamination réduit au maximum.

A noter qu’un effort substantiel a été consenti au profit du secteur de la santé avec l’allocation de 2 milliards de dirhams (1 euro = 10,7 DH) pour le renforcement du dispositif médical et ce, dans le cadre du Fonds spécial pour la gestion de la Pandémie du Coronavirus (Covid-19).

HA/APA

Réagir à cet article