Egypte-Afrique-Covid-19

Egypte : Mini-conférence ministérielle de l’UA pour soutenir les efforts de lutte contre  le coronavirus en Afrique

APA-Le Caire (Egypte)

Par Mohamed Fayed - Une mini-conférence ministérielle, ayant réuni les ministres africaines membres du Bureau du Conseil exécutif de l’Union africaine, s'est tenue, jeudi au Caire,  via la technique de « vidéoconférence », destinée à faire le suivi de ce qui a été convenu entre les dirigeants africains concernant la création d'un fonds pour soutenir les efforts de lutte contre le Coronavirus sur le continent et alléger ses impacts négatifs sur les économies africaines.

Lors de cette réunion, le ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Shoukri a souligné l'importance pour les pays africains de parler d'une seule voix avec des partenaires internationaux concernant la propagation de la pandémie du Covid-19, et de se concentrer sur des priorités nationales spécifiques qui répondent réellement aux besoins du continent, ainsi que de canaliser les initiatives présentées dans un cadre institutionnel à travers l'Union africaine.

Il a également affirmé la volonté de l’Egypte de renforcer les efforts de l'Afrique dans ce cadre en fournissant un soutien financier approprié pour la création du fonds, ainsi qu'un soutien financier au Centre africain de lutte contre les maladies, pour lequel l'Égypte accueillera son siège régional.

A l’issue de cette réunion, il a été convenu de poursuivre la mobilisation avec les pays du G20 et les partenaires internationaux pour soutenir les pays africains et d'échanger les meilleures pratiques au niveau national pour faire face à la crise du Covid-19.

L’Afrique compte au jeudi 9 avril, 11.424 cas confirmés de coronavirus. Le Covid-19 a déjà coûté la vie à 572 personnes sur le continent, selon le Centre pour la prévention et le contrôle des maladies de l’Union africaine. Les trois pays les plus touchés restent l’Afrique du Sud, l’Algérie et l’Égypte.

Dans un rapport, la Banque mondiale prévoit que la croissance économique en Afrique subsaharienne se contractera en 2020 à cause de l'épidémie de coronavirus.

Ce sera la première fois en 25 ans que le continent entrera en récession. D’après les prévisions de la Banque mondiale, la croissance cette année se situera entre -2,1% et -5,1% dans le pire des cas, alors qu'elle était de 2,4% l'année dernière.

Le coronavirus coûtera à l'Afrique subsaharienne entre 37 et 79 milliards de dollars pour 2020 en raison de la perturbation du commerce notamment. La pandémie a aussi « le potentiel de déclencher une crise d'insécurité alimentaire en Afrique, avec une production agricole qui pourrait se contracter entre 2,6%, selon le scénario le plus optimiste, et 7%, si il y a des obstructions dans la commercialisation des denrées alimentaires », prévient la Banque mondiale.

HA/APA

Réagir à cet article