à l'instant

    Côte d’Ivoire-Economie

    Entrepreneuriat : lancement à Abidjan de la 2è phase du Projet Citi Payed

    APA-Abidjan (Côte d’Ivoire)

    La deuxième phase du Projet Pan African Youth Entrepreneur Development (Payed), soutenu par la Fondation Citigroup, a été lancée officiellement vendredi à la Maison de l’entreprise à Abidjan-Plateau, selon une note transmise lundi à APA.

    Ce projet, initié par l'ONG Technoserve, vise notamment « la résolution durable du problème du chômage ». Il a également pour but de former les jeunes à l’insertion professionnelle et à la mise en œuvre de leurs plans d’affaires. 

    A travers cette nouvelle approche, le Projet Citi Payed devrait permettre de « soutenir les dynamiques entrepreneuriales existantes afin qu’elles soient des modèles pour ceux qui hésitent encore à démarrer leurs projets d’entreprise ».

    Il cible par ailleurs les activités dans le domaine du commerce de produits de forte consommation communément appelé « boutique » ou « superette ».  Une niche d’activité qui constitue pour Technoserve une énorme opportunité. 

    Edwige Folquet, représentant le bailleur Citi Foundation, a marqué sa « satisfaction quant à la réussite de la première phase et a exhorté les participants à ce deuxième acte à s'approprier le projet afin que celui-ci soit tout aussi une réussite ».

     Pour cette deuxième phase, « ce sont près de 360 propriétaires, gérants ou employés d’une boutique/superette ou porteurs de projets (vente au détail de produits alimentaires, cosmétiques, hygiéniques, manufacturés) qui ont été sélectionnés », a expliqué M. Alexis Anouan, chef de projet. 

    Cet accompagnement intervient dans le cadre du Programme Global Pan African Youth Employment Development dénommé Citi Payed Côte d'Ivoire. Il est mis en œuvre par le Cabinet américain Technoserve sur financement de « Citigroup/Citi Foundation ».

    Le projet Payed est également mis en œuvre en Tanzanie, au Kenya et au Nigéria. Il s'articule autour de « la promotion de l’entrepreneuriat et de l’accès au financement, la formation et l’insertion socioprofessionnelle et les partenariats stratégiques, techniques et financiers ».

    AP/ls/APA

    Réagir à cet article