Côte d’Ivoire-Presse-Revue

Le clash Soro-Soumahoro toujours à la Une de la presse ivoirienne

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire)

Le clash entre l’ancien et le nouveau président de l’Assemblée nationale, Soro Kigbafori Guillaume et Amadou Soumahoro pour la présidence de l’Assemblée parlementaire de la francophonie (APF) continue de faire la Une des journaux quotidiens ivoiriens parus, mardi, sur l’ensemble du territoire national.

A ce propos, fait remarquer L'Inter, "la bataille fait rage" entre députés ivoiriens. « Je suis candidat au poste de président (…) J’ai honte pour mon pays », a déclaré Guillaume Soro, après la 27è Assemblée régionale de Rabat, rapporte ce journal.


« Le droit est avec nous. Beaucoup de choses circulent », répond Amadou Soumahoro dans le même journal. « La souveraineté de notre pays a été respectée (…) Le mensonge a été rattrapé par la vérité », poursuit le président de l’Assemblée nationale dans Le Patriote.


Ce qui fait dire à Le Jour Plus qu’après son combat perdu au Maroc, "la descente aux enfers commence" pour Soro. Dans le même élan, L’Expression croit savoir comment l’ex-PAN « creuse sa propre tombe » dans sa guerre ouverte contre Ouattara et le RHDP (Rassemblement des Houphouetistes pour la démocratie et la paix).


Affaire « l’ex-chef du Parlement ivoirien éconduit par la police marocaine » : Soro réagit : « c’est un pur mensonge» , affiche Soir Info là où Amadou Soumahoro estime dans le même journal que « nos droits ont été respectés ».


Pour sa part, LG Infos affirme connaitre toute la vérité sur cette guerre Soro-Amadou Soumahoro pour le contrôle de l’APF, là où Générations Nouvelles, le journal proche de Guillaume Soro s’inquiète de « la crise qui s’aggrave » au parlement ivoirien après le sommet de Rabat.


Notre Voie souligne "la menace des députés francophones" après la rencontre de Rabat au Maroc.




CK/hs/te/APA

Réagir à cet article