Sénégal - Presse - Revue

Le « cleaning day » de Macky fait la Une des quotidiens sénégalais

APA – Dakar (Sénégal) Par Abdourahmane Diallo

Les quotidiens sénégalais parvenus lundi à APA accordent la part belle à la journée mensuelle du nettoiement initiée par le président Macky Sall pour « un Sénégal propre ».

« Macky Sall donne le ton », barre à sa Une Sud Quotidien qui souligne que « Le président de la République, Macky Sall, a lancé la journée mensuelle du nettoiement avant-hier, samedi 4 janvier 2020. (…) Le président Sall, qui en appelle à la pérennisation de cette activité, car ne pouvant +plus tolérer l’occupation anarchique de l’espace public+, s’est saisi de l’occasion pour annoncer que des mesures fortes seront prises pour une application rigoureuse de la loi sur le plastique ».

Sous le titre « Forte mobilisation citoyenne », le quotidien national Le Soleil estime qu’« Une prise de conscience prend forme (car) les Sénégalais sont sortis en masse pour nettoyer les rues et les ruelles de leurs quartiers » à l’occasion du « cleaning day ».

Prenant le contre-pied du quotidien national, Walf Quotidien soutient que « cette journée nationale de nettoyage initiée par Macky Sall n’a pas mobilisé les Sénégalais  (parce que) (…), Dakar, la capitale, est restée aussi sale qu’auparavant ».

Abondant dans le même sens que Walf Quotidien, le journal le quotidien L’Observateur écrit ceci : « Au lendemain du +cleaning day+ initié par le chef de l’Etat, Macky Sall, Dakar, la capitale attend d’être débarrassé de ses tas d’ordures. Dans certains quartiers, les eaux usées coulent toujours, dans d’autres, l’on considère cette journée comme du tape-à-l’œil, puisqu’il n'y a jamais de suivi », d’où ce titre qui barre la Une du journal : « Com’ un coup de balai ».

L’AS renchérit en parlant plutôt d’une opération situant « entre le bluff et l’ostentation ». « Un esprit malsain dans un corps d’apparence saine. Sinon rien ne peut justifier que tous ces gens veuillent politiser la Journée nationale de nettoiement avec des interventions dans tous les sens. Si cela ne pouvait manquer, le seul discours du chef de l’Etat pourrait suffire en cette journée qui devrait marquer un nouveau départ dans le processus de changement de comportement et de préservation de l’environnement et du cadre de vie », fustige notre confrère.   

En solitaire, le quotidien EnQuête revient sur la panne du scanner simulateur de l’hôpital Dalal Jamm et titre : « Malades du cancer en sursis ». Dans ses colonnes, le journal s’interroge sur ce qu’est arrivé aux appareils associés au traitement de la radiothérapie de Dalal Jamm de Guédiawaye (Dakar) avant d’informer qu’« Après l’accélérateur, le scanner simulateur est tombé en panne depuis août. Il est en attente d’être réparé, l’Etat et les fournisseurs se renvoient la balle, pendant que les malades meurent lentement ».  

Le quotidien spécialisé Stades consacre sa parution du jour à la probable désignation de l’international sénégalais, Sadio Mané, comme Ballon d’or africain 2019 et informe qu’« un accueil triomphal (est prévu) après le sacre ».  

ARD/Dng/APA

Réagir à cet article