Nigeria-Gouvernance

Indice de perception de la corruption 2019: le Nigeria perd deux places (Rapport)

APA-Lagos (Nigeria)

Le dernier rapport publié par Transparency International (TI) classe le Nigeria à la 146ème place sur 180 pays sur l’indice de perception de la corruption en 2019.

Le rapport publié jeudi a montré que le Nigeria a perdu deux places et marqué 26 points sur 100, chutant de 27 points qu’il maintenait depuis 2017.

Dans l’indice 2018, le Nigeria avait augmenté de quatre places, passant de 148 à 144.

Le rapport de Channels Television classe 180 pays et territoires selon leurs niveaux de corruption dans le secteur public, de l’avis des experts et des hommes d’affaires, sur une échelle de 0 à 100. Selon ce classement, zéro signifie «très corrompu» et 100 signifie très propre.

«Notre analyse suggère également que la réduction des grosses sommes d’argent en politique et la promotion d’une prise de décision politique inclusive sont essentielles pour lutter contre la corruption. De la fraude qui survient aux plus hauts niveaux du gouvernement à la petite corruption qui bloque l’accès aux services publics de base, tels que les soins de santé et l’éducation, les citoyens en ont assez des dirigeants et des institutions corrompus», indique le rapport.

Il classe l’Afrique subsaharienne comme la région la moins performante, tandis que l’Europe occidentale est la région la plus performante.

Le Nigeria est classé quatrième pays le plus corrompu parmi les 19 pays de la région de l’Afrique de l’ouest.

Le rapport a ajouté que la présidente de Transparency International Delia Ferreira Rubio a exhorté le gouvernement nigérian à remédier en toute urgence à ce qu’elle a décrit comme le rôle de corruption des grosses sommes d’argent dans le financement des partis politiques et l’influence indue qu’elles exercent sur les systèmes politiques.

GIK/fss/cgd/APA

Réagir à cet article