Mali-Manifestation-Drame

Mali : deux policiers dont un commissaire lynchés à mort

APA-Bamako (Mali) De notre correspondant : Mohamed Dagnoko -

Deux policiers dont Issiaka Tounkara, Commissaire divisionnaire de la police de Niono, ont été lynchés à mort par des habitants de cette ville située à 270 km au nord de Bamako, au motif qu'un élément de la police a « agressé» un des leurs.

«Notre commissaire a été tué par des manifestants qui l’accusaient d’exactions. Il était de retour après une absence de deux semaines. Son départ était demandé par les populations, qui n’ont pas supporté son retour », a déclaré un responsable du commissariat de Niono, peu après le drame survenu jeudi soir.

Se faisant plus précis, le Général Salif Traoré, ministre de la Sécurité, a déclaré : «Le Commissaire divisionnaire Issiaka Tounkara, blessé à la tête, a été rattrapé et assassiné par les manifestants ».

Tout est parti d’une marche spontanée de la population vers le commissariat de police afin d’exiger qu’une sanction soit prise à l’encontre d’un agent accusé d’avoir brutalisé un citoyen.

Ayant du mal à maîtriser la foule en furie, les forces de l’ordre tirent des coups de feu qui font un mort et plusieurs blessés parmi les manifestants. En représailles, ces derniers lynchent à mort le chef policier et son agent avant de mettre le feu à plusieurs véhicules garés dans la cour du commissariat.

Selon des habitants de Niono, depuis une semaine, une vive tension règne entre la police et la population. Ce qui n’empêche pas à certains de s’indigner sur les réseaux sociaux à la vue des vidéos du malheureux commissaire.

« Rien, absolument rien ne peut expliquer que l’on s’en prenne à un agent de maintien de l’ordre au point de lui ôter la vie», regrette cet internaute.


MDS/id/cat/APA

Réagir à cet article