à l'instant

    Sénégal-Présidentielle-Campagne

    Présidentielle sénégalaise : Macky Sall promet «la paix définitive» en Casamance

    APA – Ziguinchor (Sénégal) Envoyé spécial : Oumar Dembélé -

    Le candidat sortant Macky Sall a tenu lundi soir à Ziguinchor un grand meeting durant lequel il a promis à la très forte assistance l’instauration de « la paix définitive » en Casamance, partie sud du Sénégal constituée de trois régions.

    A quelques kilomètres de cette grande mobilisation réussie par les responsables ziguinchorois de la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY, ensemble pour un même espoir), il y avait un meeting du candidat et farouche opposant Ousmane Sonko dont les troupes s’étaient retrouvées au quartier Néma.

    Dans la page Facebook de ce dernier qui retransmettait en direct son meeting, on pouvait voir une énorme foule semblable à celle vue dans le meeting présidé par Macky Sall et rehaussé par la présence du célèbre lutteur Balla Gaye 2 et du chanteur Youssou Ndour.

    Le chef d’Etat sortant, qui brigue un second mandat de cinq ans après son septennat, a fait preuve de ses talents de poète en célébrant ainsi la partie sud du pays : « La Casamance de l’infinie merveille. La Casamance multicolore. La Casamance travailleuse. La Casamance généreuse. La Casamance musicale. La Casamance pour laquelle j’ai bâti une maison dans mon cœur. La Casamance, l’éternel printemps ».

    « Ici le ciel est un arrosoir. Ici la terre est reine. Ici la forêt chante. Ici le soleil et la lune brillent ensemble. Ici l’homme est une culture. Ici en Casamance, l’être est vérité », a-t-il poursuivi, remerciant cette grande foule qui a fait le déplacement avant de souligner qu’elle a damé le pion aux précédentes mobilisations.




    « Merci pour Aline Sitoë Diatta (célèbre résistante de la région). Merci pour l’accueil de vos milliers de voix et de vos pancartes. Vous n’êtes pas seulement venus avec vos bras, vos chants, votre attachement, mais vous êtes surtout venus avec votre cœur. Et un cœur est irremplaçable », a lancé Macky Sall, apparemment très ému.

    Par ailleurs, Macky Sall a vanté ses réalisations en Casamance, à travers surtout la mise en place du Projet pôle de développement de la Casamance (PPDC), depuis 2014, et qui a permis à « plus de 70.000 de nos concitoyens » d’en « bénéficier », dont « 58% de femmes ».

    « Le futur du Sénégal a les yeux de la Casamance ». Et c’est dans le but d’atteindre cet objectif, qui parachèvera une « paix durable » dans cette zone en proie à un conflit irrédentiste trentenaire, que ce programme a été lancé, a rappelé le candidat de BBY, selon qui le développement ne peut se réaliser sans paix.

    Dans ce cadre, il promet de mener « des initiatives politiques » pour le retour de cette paix définitive en Casamance, une zone vivant actuellement sous une accalmie interprétée par certains analystes comme une situation de « ni paix ni guerre ».

    En cas de réélection, Macky Sall promet en outre de réaliser « huit ponts nouveaux » en Casamance, une région coupée du reste du Sénégal par la Gambie même si le pont de Farafenni, récemment inauguré, facilite aujourd’hui la jonction entre les deux parties.

    « La Casamance de mes rêves est une Casamance totalement désenclavée (…) avec zéro bac », a-t-il clamé.

    A travers les régions de Ziguinchor (283.395), Kolda (229.399) et Sédhiou (193.055), la Casamance compte un électorat total de 705.849 personnes sur la base du fichier général du Sénégal qui s’élève à 6.683.043 électeurs.

    Le candidat Macky Sall va entamer demain mardi l’étape du centre, dans la région de Kaolack, après un passage dans le département de Bounkiling (Sédhiou), dernière localité du sud du pays à accueillir le président sortant


    ODL/cat/APA

    Réagir à cet article