à l'instant

    Sénégal-Présidentielle-Résultats

    Présidentielle sénégalaise : pas de recours déposé (Conseil constitutionnel)

    APA-Dakar (Sénégal) Par Ibrahima Dione

    Ernestine Ndèye Sanka, le Greffier en chef du Conseil constitutionnel a déclaré, mardi après-midi à Dakar, à l’occasion de la proclamation des résultats définitifs de la présidentielle du 24 février dernier, qu’aucun recours n’a été reçu dans les délais par la juridiction suprême.

    « Le Conseil constitutionnel n’a été saisi d’aucune contestation dans le délai prévu par l’article 35 de la Constitution », a notamment indiqué Ernestine Ndèye Sanka devant la presse nationale et internationale.

    Partant de là, le Greffier en chef du Conseil constitutionnel a informé que les 7 sages ont proclamé « immédiatement les résultats définitifs du scrutin ». Ainsi, le candidat Macky Sall, ayant recueilli la majorité absolue des suffrages exprimés (58,26%), a été déclaré « élu au premier tour de l’élection présidentielle du 24 février 2019 » par le Conseil constitutionnel. 

    L’extrait des minutes du Greffe renseigne que « l’examen du procès-verbal transmis par la Commission nationale de recensement des votes (CNRV) ainsi que des pièces y annexées, notamment le document contenant les observations formulées par les représentants des candidats Ousmane Sonko, Madické Niang et El Hadj Issa Sall, ne révèle pas d’irrégularités de nature à altérer la sincérité du scrutin ».

    En outre, selon ce document, « les corrections et redressements nécessaires et la prise en compte des suffrages exprimés dans les procès-verbaux des bureaux de vote non parvenus à la Commission nationale de recensement des votes lors de ses délibérations » ont été effectués par le Conseil constitutionnel.


    Papa Oumar Sakho, Ndiaw Diouf, Mandiogou Ndiaye, Bousso Diao Fall, Saïdou Nourou Tall, Mouhamadou Diawara et Abdoulaye Sylla sont les sept membres du Conseil constitutionnel qui ont siégé à la séance de ce 5 mars 2019.

    D’après les résultats définitifs du Conseil constitutionnel, Macky Sall qui a récolté 2 555 426 voix, soit  58,26 %, rempile pour un second mandat. Le candidat de la coalition Benno Bokk Yakaar (BBY) est suivi dans l’ordre par Idrissa Seck de la coalition « Idy 2019 », crédité de 899.556 voix, soit 20,51 %, Ousmane Sonko de la coalition « Sonko Président » qui se retrouve avec 687.523 voix, soit 15,67 %, El Hadj Issa Sall du Parti de l’unité et du rassemblement (Pur), fort de 178.613 voix, soit 4,07 % et enfin par Madické Niang de la coalition « Madické 2019 », crédité de 65.021 voix, soit 1,48 %.

    Selon le Conseil constitutionnel, il y a eu un taux de participation de 66,27 %. Le nombre de votants est de 4 428 680 et il y a eu 42.541 bulletins nuls. Les suffrages valablement exprimés sont finalement de 4 386 139.

    Au total, 6 683 043 électeurs étaient inscrits sur les listes électorales pour ce scrutin supervisé par 5002 observateurs électoraux étrangers et nationaux, émanant de 14 missions d’observation accréditées par le ministère de l’Intérieur.

    Le Conseil constitutionnel confirme ainsi les résultats rendus il y a cinq jours par la commission nationale de recensement des votes (CNRV).


    ID/te/APA

    Réagir à cet article