Côte d'Ivoire-Presse-Régulation

Samba Koné, un journaliste chevronné pour réguler la presse ivoirienne

APA-Abidjan (Côte d'Ivoire)

Samba Koné, un journaliste chevronné qui totalise plus de 40 ans d'expérience dans l'écosystème des médias et de la communication en Côte d'Ivoire, a pris officiellement fonction mercredi en qualité de président de l'Autorité nationale de la presse (ANP), l'organe de régulation de la presse dans le pays, a constaté APA sur place.

M. Koné remplace à ce poste, son confrère Raphaël Oré Lakpé, un autre vétéran de la presse ivoirienne nommé président du Conseil de surveillance de l'Agence pour le développement de la filière riz (ADERIZ) en Côte d’Ivoire.

Diplômé de l'école supérieur  de journalisme de Paris depuis 1970 avec à son actif plusieurs stages et formations professionnelles, Samba Koné a occupé plusieurs postes de responsabilité dans le secteur des médias en Côte d'Ivoire et même au-delà.

Entre autres, il fût successivement journaliste (1972-1987), puis directeur général de l'Agence ivoirienne de presse (AIP) de 1987 à 2000, président de l'observatoire de la liberté de la presse, de l'éthique et de la déontologie (OLPED) de 2000 à 2006.

M. Koné a également présidé le Réseau des instances africaines d'autorégulation des médias (RIAAM) de 2006 à 2009.

De 2002 à ce jour, il est le président de la Commission consultative de gestion de l'Institut des sciences et techniques de la communication (ISTC).

Le nouveau patron de l'ANP a également été consultant dans plusieurs organisations internationales dont l'Institut Panos Afrique de l'ouest, l'organisation mondiale de la santé (OMS) et l'Onu Sida.

Samba Koné qui est également écrivain avec plusieurs ouvrages à son actif dont  « Votre santé dépend ( en partie) de vous-mêmes», a été distingué  plusieurs fois dans l'Ordre national du mérite ivoirien.

En effet,  il a été fait successivement Chevalier de l'Ordre national du mérite, Officier de l'Ordre national du mérite, Officier du mérite de la communication et  Commandeur de l'Ordre du mérite de la fonction publique. 

Saluant le travail réalisé par son prédécesseur à la tête de l'ANP, M. Koné a promis, mercredi, lors d'une cérémonie de passation de charges, d'apporter sa contribution au rayonnement de cette institution.

« Plus qu'un gendarme, prêt à sanctionner, le régulateur doit être perçu avant tout comme un élément de normalisation», a-t-il estimé.

 Auparavant, Raphaël Lapké, le président sortant de l'ANP qui a passé huit années à la tête de cette institution, a égrené les acquis de sa mandature avant de souligner les défis à relever.

«  (...) Je constate que du chemin a été parcouru, mais que de nombreux défis restent encore à être relevés. Je pars en laissant en suspens la question du respect effectif de la convention collective, de même que les préoccupations d'une régulation efficace de la presse numérique dont le périmètre reste indéterminé», a fait savoir M. Lapké.

Il a conclu en invitant son successeur à « ne pas se laisser distraire»  et à « rester concentré » sur sa mission.  C'est le 29 janvier dernier que le président ivoirien Alassane Ouattara a nommé M. Samba Koné, président de l'ANP.

LB/ls/APA

Réagir à cet article