Burkina Faso-Presse-Revue

Terrorisme et faits de société au menu de la presse en ligne burkinabè

APA-Ouagadougou (Burkina Faso) De notre correspondant: Alban Kini

La presse en ligne burkinabè visitée samedi par APA s’intéresse aux faits de société, sans oublier l’actualité relative au terrorisme.

Lefaso.net publie un communiqué de l’armée relatif à une attaque terroriste, la veille, dans la région du Sahel, à l’extrême Nord du Burkina Faso.

«Selon ce communiqué de l’État-Major Général des Armées, une unité du Groupement de Forces pour la Sécurisation du Nord (GFSN) a heurté un engin explosif improvisé dans les environs de Yalanga, au Nord-Ouest de Arbinda ce vendredi 17 janvier vers 08h», rapporte le journal en ligne, avant d’ajouter que l’explosion a tué six militaires et blessé un autre.

A ce sujet, Burkina24.com affiche : «Burkina: 6 militaires tombés à Yalanga», là où Wakatséra.com mentionne : «Six militaires tués au Nord».

Le média en ligne cité en second lieu rappelle que sept éléments des Forces de défense et de sécurité (FDS) burkinabè avaient été tués le 24 décembre 2019 dans cette même localité à Arbinda lors d’une riposte qui a permis de neutraliser 80 terroristes.

Pour sa part Fasozine.com évoque un accident de la circulation survenu la veille, dans le village de Diarrabakôkô, à l’ouest du Burkina Faso.  

Le journal en ligne relate que le véhicule impliqué est un car de transport en commun communément appelé "Dina", qui s’est renversé sur la RN7 dans le village en question.

«D’après le bilan dressé par les sapeurs-pompiers de Banfora, l’accident a fait 13 blessés légers et 3 blessés graves évacués au Centre hospitalier régional de Banfora», souligne Fasozine.com, précisant que neuf personnes ont également trouvé la mort, alors que le véhicule est fortement endommagé.

A ce propos, Wakatséra.com titre: «Burkina: 9 morts et 16 blessées dans un accident».

Lefaso.net renseigne que les éléments du Service régional de la Police judiciaire (SRPJ) du Centre ont mis aux arrêts un groupe de 12 délinquants qui écumaient les zones de Karpala, Cissin, Katr-Yaar et Balkuy (des quartiers de Ouagadougou).

Selon le média en ligne, les délinquants présentés aux journalistes par le Commissaire du SRPJ, Sayibou Galbané, hier vendredi, ont posé, entre autres actes, des vols à main armée, des vols avec effraction, des assassinats et recels.

ALK/te/APA

Réagir à cet article