à l'instant

    Sénégal-Management-Analyse

    Un économiste sénégalais énumère les trois aptitudes du manager modèle

    APA-Dakar (Sénégal)

    L’économiste sénégalais, Ibrahima Nour Eddine Diagne, Président de African Performance Institute, a déclaré dans une tribune, dont APA a reçu copie mercredi, que les menaces qui planent sur le futur des entreprises et des Etats doivent trouver leurs réponses sur un « manager modèle » qui doit particulièrement avoir certaines caractéristiques.

    « Quand le monde change, soit on a la force de lui résister soit on s’aménage les conditions pour le suivre sans dommages. Le manager modèle de l’ère 2020 doit avoir 3 aptitudes clés : Smart-Agile-Futur-Ensemble (SAFE) », a-t-il écrit dans un texte intitulé : « Piloter l’avenir d’une entreprise : comment imaginer les futurs défis ? »

    Ce constat s’explique pour lui, parce que « la gestion d’entreprise est en passe de devenir une sorte de punition tant l’écart se creuse de plus en plus entre les incertitudes externes (technologies, économie, politique, sociologie, concurrence, réglementation, …) et les capacités internes pour les maitriser (capital humain, organisation, outils, …) ».

    Ainsi, commence-t-il à énumérer, le ‘’Smart’’ (intelligence) s’impose valablement car devant faire face aux futurs défis de l’entreprise. « On est dans un monde où il faut de plus en plus avoir une intelligence situationnelle. Ça veut dire qu’il faut se mettre en situation de saisir des opportunités et de produire des résultats, plutôt que de se cantonner exclusivement à la rigueur de la conformité », a-t-il dit.

    Etre ‘’AGILE’’ est également une qualité qu’il faut avoir pour un manager modèle, car « plus il y a de l’incertitude, plus il faut s’attendre à faire des choses qu’on avait pas prévu et à ne plus faire des choses qu’on avait prévu ».

    La dernière aptitude que doit connaître le « manager modèle » est la notion du ‘’FUTUR’’, parce que « tout se passe demain et demain se prépare aujourd’hui. On ne peut pas être manager de l’ère 2020 et se contenter de dérouler le présent sans s’interroger sur l’avenir », a poursuivi M. Diagne.

    Par ailleurs, la notion ‘’d’ENSEMBLE’’ est également importante à retenir pour ce manager, souligne le Président de African Performance Institute . Parce que les « alliances sont indispensables pour produire de la valeur et partager l’effort de guerre, pour utiliser un langage martial, l’esprit de partage est un atout clé pour réussir ses projets. Ni l’individu, ni l’entreprise, ni le pays ne peuvent envisager de traverser en solitaire la tempête. Cela serait couteux, prendrait du temps et ne garantirait aucun résultat », a expliqué M. Diagne.


    ODL/te/APA

    Réagir à cet article