Afrique du Sud - Politique - Sommet UA

Af’Sud : l’opposition défavorable à la désignation de Ramaphosa à la tête de l’UA

APA - Johannesburg (Afrique du Sud)

Un des partis de l’opposition sud-africaine a indiqué qu’elle n’avait aucune confiance dans la capacité du président Cyril Ramaphosa à diriger l’Union africaine (UA) dont il a hérité de la présidence ce week-end à Addis-Abeba, en Ethiopie, a appris APA lundi.

Selon Julius Malema, leader des Combattants de la liberté économique, le continent va se rendre compte que Ramaphosa ne désirait que le pouvoir en tant que président de l’UA mais n’avait pas la capacité de diriger l’organisation continentale.

"Au moins, le continent va maintenant voir ce que nous voyons ici en Afrique du Sud - un homme qui veut être au sommet et qui ne fait rien. C’est Cyril Ramaphosa.

"Donc, cela donne au continent l’occasion de voir que nous ne sommes pas déraisonnables, que nous sommes dirigés par une personne qui n’a pas de vision, qui parle beaucoup mais ne fait rien", a déclaré Malema à Pretoria.

Ramaphosa a pris le flambeau de la présidence tournante de l’UA, samedi dans la capitale éthiopienne pour l’année 2020.

Pour rappel, la présidence de l’Union africaine est tournante pour un mandat d’un an. En 2021, la prochaine présidence sera assurée par Félix Tshisekedi, président de la République démocratique du Congo (RDC).

NM/jn/fss/cgd/APA

Réagir à cet article