à l'instant

    Côte d’Ivoire-Société-Religion

    Côte d’Ivoire: le coût du Hadj maintenu à 2 millions FCFA avec un quota qui passe à 9000

    APA-Abidjan (Côte d’Ivoire)

    Le coût du pèlerinage à la Mecque (Hadj) a été maintenu à 2 millions de FCFA, a annoncé, mercredi à Abidjan, le ministre ivoirien de l’intérieur et de la sécurité, Sidiki Diakité qui a officiellement lancé les procédures de l’édition 2019, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.

     Pour le ministre Sidiki Diakité, la reconduction de ce coût  « est un effort considérable » de la part du gouvernement ivoirien pour permettre à plusieurs de ses concitoyens de confession musulmane d’accomplir le 5ème pilier de l’islam.

    Outre le coût, Sidiki Diakité a annoncé  l’augmentation du quota des pèlerins qui passe à « 9000 pour l'édition 2019 contre 6800 en 2018», soit « 6000 places pour le contingent étatique et 3000 pour le privé ».

    Expliquant  cette augmentation à la suite d’une requête du chef de l’Etat ivoirien aux autorités saoudiennes, le ministre a relevé les performances réalisées dans l’organisation du Hadj aux cours de ces dernières années.

    A en croire le ministre en charge des questions de cultes, le royaume  saoudien estime que « la Côte d’Ivoire se positionne comme le meilleur  organisateur du pèlerinage parmi les pays africains».

    « La Côte d’Ivoire rivalise avec l’Indonésie qui est le meilleur organisateur au niveau du moyen orient»,  a salué M. Diakité, invitant tous les acteurs du Hadj à maintenir le cap.

    Pour sa part, le Directeur général des cultes, Messamba Bamba a indiqué que « les visites médicales pré-pèlerinages débutent le 25 février 2019 ». Quant aux inscriptions, poursuit le Directeur des cultes, elles «  commencent le 27 février pour s’achever le 03 mai ».

     Chaque année, des millions de personnes convergent en Arabie Saoudite pour l’accomplissement du Hadj, le cinquième pilier de l’Islam.

    SY/ls/APA

    Réagir à cet article