Côte d’Ivoire-Politique

Des religieux ivoiriens appellent à éviter l'intrusion de la violence dans le jeu politique

APA-Abidjan ( Côte d'Ivoire)

Aucune raison ne doit permettre encore l'intrusion de la violence dans le jeu politique en Côte d'Ivoire, a estimé lundi à Abidjan, Cheick Aïma Boikary Fofana, le président du Conseil supérieur des imams, des mosquées et des affaires islamiques en Côte d'Ivoire ( COSIM) qui s'exprimait dans une cérémonie d'échanges de vœux des guides religieux, rois et chefs traditionnels avec le président ivoirien Alassane Ouattara.

« La préservation des vies doit être le fondement de tout projet politique. Aucune raison, aucun motif, aucun intérêt ne doit permettre encore l'intrusion de la violence dans le jeu politique dans notre pays. Les acteurs politiques doivent penser d'abord et avant tout à la Côte d'Ivoire», a conseillé le chef suprême de la communauté musulmane en Côte d'Ivoire s'inquiétant de l'actualité sécuritaire qui a prévalu dans le pays à la fin de l'année 2019.

A cet effet, il a appelé les acteurs politiques ivoiriens « à la sagesse » estimant que « aucune vie ne mérite d'être sacrifiée sur l'autel des intérêts politiques».

Selon l'imam Fofana, « la politique est faite pour le bien-être des populations et non pour détruire des vies ».

En retour, le président ivoirien Alassane Ouattara a assuré de l'engagement du gouvernement à préserver la paix et la sécurité dans le pays.

 « Nous poursuivrons les mesures en vue de préserver la paix et la stabilité pour le bien-être de nos concitoyens», a assuré M. Ouattara.

LB/ls/APA

Réagir à cet article