Maroc-Enfance

Les droits de l’enfance s’invitent à Marrakech

APA-Rabat (Maroc)

La 16ème édition du Congrès national des droits de l'enfant se tiendra du 20 au 23 novembre à Marrakech, à l’initiative de l'Observatoire national des droits de l'enfant (ONDE).

Cette édition, qui sera présidée la Princesse Lalla Meryem, célébrera les 30 ans de la Convention internationale des droits de l'enfant (CIDE), et sera l’occasion de dresser le bilan de la situation de l’enfance depuis la ratification de la CIDE par le Maroc et de mobiliser les forces vives du Royaume pour mettre l’enfant au centre du nouveau modèle de développement, indique l'ONDE dans un communiqué parvenu mercredi à APA.

Le Congrès national des droits de l’enfant, dans une démarche à la fois rétrospective et prospective, constitue cette année un évènement d’envergure nationale et internationale auquel se joindront plus de 3.000 participants, parmi lesquels les membres de l’Exécutif, des responsables publics, des personnalités onusiennes, des représentants de la société civile et du secteur privé et les enfants eux-mêmes, notamment les enfants parlementaires qui célébreront, dans ce cadre, les 20 ans du Parlement de l’enfant.

De portée internationale, cet événement se veut un plaidoyer en faveur de l’enfant et s’inscrit dans le cadre d’une nouvelle dynamique insufflée par l’ONDE, pour catalyser les actions futures des hauts responsables et des experts de la question de l’enfance au niveau national et africain, ajoute le texte du communiqué.

L’objectif final sera d’ériger l’enfant en priorité nationale en engageant les parties prenantes à adopter une nouvelle approche qui devra désormais être axée sur les résultats avec pour finalité de faire de l’enfant, première richesse du pays et du continent, un levier de développement.

Les conclusions et engagements qui seront pris à Marrakech constitueront une nouvelle feuille de route intégrée, permettant ainsi au Maroc d’optimiser son potentiel humain, véritable richesse immatérielle qui accompagne la réalisation de ses ambitions économiques, politiques, sociales et culturelles, souligne l'ONDE.

Créé par Feu le Roi Hassan II en 1995, au lendemain de la ratification par le Royaume de la CIDE, en 1993, l’ONDE est une institution indépendante chargée d’assurer le suivi de la mise en œuvre de l’application de la CIDE, notamment par le suivi et la veille de façon continue de la situation de l’enfant, l'ONDE a également pour mission d’initier et de fédérer des actions démonstratives promotionnelles des droits de l’enfant.

HA/APA

Réagir à cet article