à l'instant

    Mauritanie-Education

    Mauritanie : les professeurs du secondaire dans un processus de protestation graduelle

    APA-Nouakchott (Mauritanie) De notre correspondant : Mohamed Moctar -

    Le Syndicat indépendant des professeurs de l’enseignement secondaire (SIPES) en Mauritanie a annoncé le lancement, ce mercredi, d’un processus de protestation graduelle, suite à « la dégradation de l’enseignement » et « son niveau de délabrement historique et sans précédent ».

    Ce processus commence par un débrayage de deux heures, accompagné d’un sit-in devant le ministère de l’Education nationale tout comme devant l’ensemble des Directions régionales à l’intérieur du pays, a précisé le SIPES dans un communiqué reçu à APA.

    Ce dernier a ajouté que l’action suivante sera un sit-in devant le même ministère le 2 avril, puis une grève de trois jours, les 22, 23 et 24 du même mois.

    Parmi les reproches exprimés, le Syndicat a cité « l’acharnement arbitraire du ministère des Finances contre le corps enseignant et son attitude discriminatoire contre ce dernier, notamment à travers le versement tardif de ses indemnités et la confiscation de son droit au rappel en cas d’absences justifiées, sans compter l’ajournement injustifié des avancements ».

    Le SIPES a également appelé le ministère de l’Education nationale à un « dialogue franc, sérieux et responsable susceptible d’apporter des solutions à la crise mais aussi mettre fin à la fuite en avant face aux véritables problèmes du secteur ».

    Il a exhorté les pouvoirs publics de manière générale à « agir vite pour sortir le secteur de cet état grave avant qu’il ne soit trop tard ».

    Tous les professeurs dans les lycées et les collèges sont appelés à « se mobiliser pour préserver leur dignité et faire valoir leurs revendications soumises aux responsables depuis le début de l’année scolaire », a aussi préconisé le communiqué.


    MOO/cat/APA

    Réagir à cet article