Maroc-Enfance

Protection des droits de l’enfant: L’UNICEF se félicite des progrès accomplis par le Maroc

APA-Marrakech (Maroc)

La représentante de l’UNICEF au Maroc, Mme Giovanna Barberis s’est félicitée des efforts accomplis par le Royaume en matière de protection des droits de l’enfant, a affirmé,

Lors d’un échange avec les enfants parlementaires marocains, jeudi à Marrakech, à l’occasion d’une session extraordinaire du Parlement de l’enfant tenue en marge de la 16è édition du Congrès National des Droits de l’Enfant, Mme Barberis a mis en avant les efforts du Maroc dans ce domaine ayant permis notamment la réduction de la mortalité infantile, la quasi-généralisation de l’éducation primaire et l’éradication de plusieurs maladies grâce à la politique nationale de vaccination.

La petite enfance notamment les enfants vulnérables et du milieu rural représente une priorité pour les pouvoirs publics au Maroc et est au cœur des préoccupations des politiques nationales, a-t-elle ajouté, relevant qu’en dépit de ces efforts, des disparités territoriales notamment dans les zones rurales et enclavées persistent, ce qui pose des problèmes au niveau de l’accès des enfants de ces régions aux services de qualité (éducation et santé entre autres).

Après avoir souligné que l’UNICEF appuie les programmes des gouvernements afin que la Convention Internationale des Droits de l'Enfant (CIDE) devienne une réalité, Mme Barberis a fait savoir que cet organe onusien apporte un appui technique aux politiques sociales mises en œuvre par le Maroc et aux réformes entreprises par le Royaume dans les secteurs de la santé et de l’éducation.

De son côté, le secrétaire général du Parlement arabe de l'enfant, Ayman Othman Al-Barout, a indiqué que ses visites à l’Observatoire National des Droits de l’Enfant (ONDE) lui ont permis de constater de visu les énormes efforts consentis au Maroc en faveur de la protection des droits de l’enfant, lesquels efforts se sont soldés par la réalisation d’importantes avancées dans les indicateurs se rapportant à l’enfance.

Organisée par l’ONDE sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI et la présidence effective de la Princesse Lalla Meryem, la 16ème édition du Congrès national des droits de l'enfant se veut l'occasion de célébrer les 30 ans de la Convention Internationale des Droits de l'Enfant (CIDE), de dresser le bilan de la situation de l'enfance depuis la ratification de la CIDE par le Maroc et de mobiliser les forces vives du Royaume pour mettre l’enfant au centre du nouveau modèle de développement.

Le Congrès national des droits de l’enfant, dans une démarche à la fois rétrospective et prospective, constitue cette année un événement d’envergure nationale et internationale auquel prennent part plus de 3.000 participants, parmi lesquels les membres de l’Exécutif, des responsables publics, des personnalités onusiennes, des représentants de la société civile et du secteur privé et les enfants eux-mêmes, notamment les enfants parlementaires qui célébreront, dans ce cadre, les 20 ans du Parlement de l’enfant.

De portée internationale, cet événement se veut aussi un plaidoyer en faveur de l’enfant, et s’inscrit dans le cadre d’une nouvelle dynamique insufflée par l’ONDE pour catalyser les actions futures des hauts responsables et des experts de la question de l’enfance aux niveaux national et africain.

Les conclusions et engagements qui seront pris à Marrakech constitueront une nouvelle feuille de route intégrée, permettant ainsi au Maroc d’optimiser son potentiel humain, véritable richesse immatérielle qui accompagne la réalisation de ses ambitions économiques, politiques, sociales et culturelles.

HA/APA

Réagir à cet article