Maroc-Presse

Santé et économie au menu des quotidiens marocains

APA-Rabat (Maroc)

La levée de l’état d’urgence, la croissance économique sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce lundi.

+L’Opinion+ relève que la levée de l’état d’urgence sera gérée chez nous selon cette bonne vieille méthode qui consiste à retenir la tension jusqu’à l’extrême, avant de la libérer subitement.

Alors que dix jours à peine nous séparent de la date fixée de la fin de l’état d’urgence sanitaire, aucun plan ou vision ne sont venus éclairer l’opinion publique sur les modalités de gestion de cette phase délicate et porteuse de grands périls, prévient la publication. En revanche, l’impression régnante est celle d’une cacophonie générale où on ne sait plus ce qui est permis et ce qui est interdit, fait-t-il observer.

+Al Ahdath Al Maghribiya+ souligne que le ministère de la Santé se préoccupe de l'augmentation des cas infectés par le nouveau coronavirus après la levée du confinement le 10 juin prochain et ce, à cause de l'apparition probable de nouveaux foyers de contamination dans les clusters et les unités industriels. Dans un rapport, cité par le quotidien, le ministère met en garde contre une contagiosité rapide du virus et du nombre de cas asymptomatiques surtout que les citoyens ont plus ou moins respecté les mesures sanitaires pour la prévention contre le coronavirus.

Le ministère est conscient que l'allégement du confinement et la reprise de l'activité économique exposeront les citoyens au risque de contamination, indiquent des sources du journal. De ce fait, il faudrait redoubler de vigilance en intensifiant les tests de dépistage Covid-19 et en détectant les foyers de contamination le plus tôt possible.

+Aujourd’hui le Maroc+ rapporte que Tanger Med, hub portuaire mondial, s'est associé à l'initiative des plus grands ports au monde pour garantir la continuité des chaînes logistiques internationales.

Selon un communiqué de l'autorité portuaire de Tanger Med (TMPA), cité par le journaln, Tanger Med s'est associé à l'initiative du port de Singapour aux côtés des grands hubs portuaires internationaux, tels que Shanghai, Rotterdam, Anvers, Long Beach et Busan, et ce en co-signant un engagement pour garantir la continuité des chaînes logistiques mondiales.

A travers cette initiative, Tanger Med réaffirme son leadership en tant que hub portuaire africain et méditerranéen majeur, et son rôle clef pour assurer l'approvisionnement des marchés mondiaux.

+Al Ittihad Al Ichtiraki+ fait savoir que le Centre marocain de conjoncture (CMC) a révisé encore à la baisse ses prévisions de croissance pour l’année 2020. L’économie nationale connaîtrait un recul de 4,3%, estime le Centre dans sa dernière note intitulée «Stratégies de relance».

Il appelle ainsi à la mise en place de stratégies «conséquentes» pour sortir véritablement de cette crise, pour soutenir les entreprises et trouver d’autres organisations et modes de production susceptibles de faire face, à terme, à ce genre de crise et aussi pour apporter un fort appui à la demande « qui souffre d’une atonie sans pareille », met en garde le CMC, cité toujours par la publication.

Tout d’abord, il est urgent, selon le CMC, d’adopter une politique budgétaire plus agressive qu’à l’accoutumée et au-devant de l’ampleur des problèmes du moment, et ce à travers une loi de Finances rectificative «consistante» soulageant les entreprises et la consommation des ménages sur la base de plans de relance coordonnés.

Il s’agira également d’augmenter d’une manière significative le budget du ministère de la Santé et celui des secteurs sociaux, de prévoir des abattements sur les charges sociales et l’impôt sur le revenu et des moratoires sur le paiement des impôts et de permettre le rééchelonnement ou un différé de paiement des crédits bancaires, recommande CMC.

HA/APA

Réagir à cet article