à l'instant

    Burkina Faso-Terrorisme-Attentat

    Burkina : trois militaires tués dans un attentat à la mine

    APA-Ouagadougou (Burkina Faso) – De notre correspondant : Alban Kini

    Trois militaires ont été tués et plusieurs autres blessés, dans la forêt de Gabel, à quelques encablures de Foutouri, dans la province du Gourma, dans la région de l’Est du Burkina Faso, suite au passage de leur véhicule sur un engin explosif improvisé, a appris APA lundi de sources locales.

    Les mêmes sources précisent que l’attentat s’est produit dans des conditions similaires à celui du 16 mars 2019, dans les environs de Kabonga (Kompienga) avec pour bilan, un gendarme et un béret rouge, fauchés. 

    En effet, les deux attentats auraient été provoqués par des engins enfouis dans le sol, il y a bien longtemps. Selon des indiscrétions, plusieurs chemins menant aux gîtes des terroristes dans la partie orientale du Burkina Faso, auraient été constellés d’engins explosifs. 

    Ces attentats terroristes se produisent pendant que les Forces de défense et de sécurité (FDS) burkinabè sont en pleine opération spéciale de sécurisation dénommée «Otapuanu» dans les régions de l’Est et du Centre-Est. 

    Plusieurs sources sécuritaires avancent que l’opération «Otapuanu» qui démarré, il y a une dizaine de jours, a permis de neutraliser un nombre important  de terroristes et de mettre la main sur le chef des groupes terroristes de la région de l’Est, Omarou Diallo, allias Diaw Oumarou.


    ALK/cd/APA

    Réagir à cet article