Congo-Presse-Revue

Coronavirus et justice en vedette dans la presse congolaise

APA-Brazzaville (Congo) De notre correspondant: Léon Charles Moukouri

Les journaux congolais parus ce jeudi mettent le focus sur le Covid-19 avec les mesures prises par les autorités pour contrer son évolution, sans oublier l’affaire de l'ancien maire de Brazzaville accusé de détournement de fonds publics.

« Coronavirus: écoles, bars et lieux de culte fermés dès ce jeudi », titre Les Dépêches de Brazzaville, soulignant «deux nouveaux cas confirmés du Covid-19, dont un Congolais et un Américain, tous deux en provenance de Paris (France)".

"Dans le cadre du renforcement des mesures visant à éviter la propagation de la maladie, le Premier ministre a annoncé la fermeture pendant trente (30) jours à compter du 19 mars, des lieux de culte, écoles, bars et l’interdiction des manifestations festives sur l’ensemble du territoire congolais », informe Les Dépêches de Brazzaville.

Il ajoute que la direction du Centre hospitalier et Universitaire de Brazzaville (CHU-B) a suspendu jusqu’à nouvel ordre les visites aux malades, réduit le nombre des gardiens à un seul pour les patients hospitalisés dans les services cliniques et interdit l’accès aux sites d’isolement, notamment aux services de rhumatologie et de dermatologie.

« Pas de  panique », calme La Semaine Africaine, citant la ministre en charge de la Santé Jacqueline Lydia Mikolo qui « appelle la population congolaise  à ne pas céder à la panique et la rassure du renforcement de la prise en charge».

La Semaine Africaine informe également  l’opinion sur le changement des habitudes des Congolais face à cette pandémie. « Pour tenter de se mettre à l’abris du virus, les habitudes commencent à changer, on ne se serre plus la main par méfiance ; on se tape plutôt des deux pieds et on refuse des accolades », constate ce bihebdomadaire catholique qui rapporte aussi que « dans certaines administration, visiteurs et agents sont astreints à se laver les mains avec une solution hydro-alcoolique ».

Le Patriote revient sur l’invite des autorités congolaises à toutes les personnes  en provenance des pays à haut risque « à la plus grande responsabilité, en respectant la mesure de la quarantaine de 14 jours avant toute activité et contact avec la population».

Parlant de la justice, Les Dépêches de Brazzaville rapporte que « poursuivis pour détournement de derniers publics et complicité, l’ancien maire de Brazzaville Roger Christian Okemba et ses codétenus à la maison d’arrêt font désormais face aux juges et sont auditionnés».

Ce qui fait dire à La Semaine Africaine que  l’affaire de détournement présumé de fonds à la mairie de Brazzaville « va à petits pas vers le procès ».

LCM/te/APA

Réagir à cet article