à l'instant

    Gabon-Politique-Nécrologie

    Décès de Jules Ogouliguendé, homme politique gabonais

    APA-Libreville (Gabon)-

    Le leader du Congrès pour la démocratie et la justice (CDJ), Jules Aristide Ogouliguendé, une des figures de proue de l’opposition est décédé, dimanche à Libreville des suites d’une occlusion intestinale, a-t-on appris lundi de sources concordantes.

    M. Ogouliguendé aurait été opéré dans une clinique privée d’une occlusion intestinale de 11h à 19h et s’est plus jamais réveillé.

    Le leader du CDJ avait fait sa dernière apparition publique le samedi 17 mars dernier au côté de certains opposants, notamment Paul Mba Abessole, Me Louis Gaston Mayila pour demander le report des élections législatives prévues en avril prochain.


    Jules Aristide Ogouliguendé 80 ans, a été plusieurs fois ministres sous le parti unique. Il a été à la suite de la conférence nationale de 1990, le premier président de l’Assemblée nationale issue des élections législatives de 1991 sous la bannière du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) avant de claquer la porte deux ans plus tard (1992) du perchoir.


    Au lendemain de sa démission du parti au pouvoir, il a créé son parti et s’est porté candidat à l’élection présidentielle de 1993 à l’issue de laquelle, il était arrivé en quatrième position sur 13 candidats en lice.


    Originaire de l’Ogooué-Maritime (sud-ouest), M. Ogouliguendé avait soutenu la candidature de l’opposant Jean Ping lors de la dernière élection présidentielle du 27 août 1016 contre Ali Bongo Ondimba.


    PIM/te/APA

    Réagir à cet article