à l'instant

    RD Congo-Belgique-Accord

    Accord pour la réouverture de la Maison Schengen à Kinshasa

    APA-Kinshasa (RD Congo) De notre correspondant : Mathias Odiekila

    La RD Congo et le royaume de Belgique ont conclu, vendredi à Kinshasa, un accord visant la réouverture de la Maison Schengen, la représentation consulaire commune à dix-sept pays de l'UE et à la Norvège gérée par la Belgique dans la capitale congolaise.

    Cet accord signé, côté congolais, par le conseiller spécial du chef de l’Etat en matière de sécurité, François Beya Kasonga, et par  le chargé d’affaires ai, Philippe Bronchain, pour la partie belge prévoit notamment que la Maison Schengen rouvrira dans une dizaine de jours sous un autre label défini après consultation des partenaires de l’espace Schengen.

    Il prévoit également l’ouverture au sein de l’ambassade de Belgique à Kinshasa d’un guichet spécial de traitement dédié aux officiels congolais détenteurs de passeports diplomatiques.

    La fermeture de la Maison Schengen ainsi que la réduction des fréquences de la compagnie belge  SN Brussels Airlines de sept à quatre  vols  hebdomadaires sur Kinshasa et la suspension des activités de l’agence belge au développement (ENABEL) ont été décidées par la RD Congo en représailles à la décision du gouvernement belge de réorienter sa coopération avec Kinshasa et suite aux sanctions prises par l’Union européenne à l’encontre de 14 officiels congolais à qui il était reproché des violations des droits de l’homme et des entraves au processus électoral.

    L’ancien pouvoir  congolais présidé par Joseph Kabila conditionnait la réouverture de la Maison Schengen par la levée de ces sanctions reconduites une fois de plus en décembre 2018.

    Mais dans son adresse au corps diplomatique le vendredi 15 février dernier, le nouveau chef de l’Etat de la RD Congo, Félix Antoine Tshisekedi avait déclaré avoir instruit ses collaborateurs à finaliser rapidement les discussions entamées avec la partie européenne pour la restructuration et la réactivation de ce dispositif consulaire.


    MYW/te/APA

    Réagir à cet article