Sénégal-Presse-Revue

Macky Sall et Lamine Diack en vedette dans la presse sénégalaise

APA-Dakar (Sénégal) Par Oumar Dembélé

Les quotidiens sénégalais parvenus mercredi à APA commentent principalement la visite de Macky Sall prévue aujourd’hui dans la banlieue dakaroise et le verdict du procès impliquant l’ancien président de l’athlétisme mondial, le Sénégalais Lamine Diack.

« Macky les pieds dans l’eau », titre Le Quotidien, soulignant que le chef de l’Etat est attendu aujourd’hui à Keur Massar, en banlieue dakaroise, où les inondations ont fait des ravages.  Pour cette commune, il demande « un programme spécial ».

« Macky se mouille », indique pour sa part EnQuête là où L’AS estime qu’il sera « en terrain miné dans la banlieue ». Toutefois, il a annoncé hier en Conseil des ministres sa décision de se rendre dans les localités les plus durement frappées par les inondations, souligne EnQuête.

Même si « un programme spécial intérimaire d’assainissement » sera consacré à Keur Massar, la « priorité » sera accordée à Sokone, Kaolack, Ziguinchor, Joal, Palmarin, Thiès, Saint-Louis et Keur Massar.

« Macky veut un programme spécial pour Keur Massar », barre à sa Une le quotidien national Le Soleil, soulignant en outre que les opérations Cash transfer en faveur des sinistrées ont été lancées hier dans cette commune de la banlieue.

Sur un autre sujet, le journal rapporte que Lamine Diack écope quatre ans de prison dont deux ferme dans le procès pour dopage et corruption de l’IAAF.

Pour Vox Populi, c’est un « verdict inique » prononcé par le tribunal de Paris qui voit en « les Diack, les parfaits coupables ». Le journal dénonce et note que « la justice française +liquide+ Lamine Diack et son fils Papa Massata ».

La défense crie également au scandale, dénonce une « décision injuste et inhumaine » et fait appel.

Dans Stades, Massata Diack déclare qu’il ne va « jamais (se) mettre à la disposition de la justice française » qui a émis un mandat d’arrêt international à son encontre.

Libération donne « les détails d’une sentence » et note qu’un total de 15 millions d’euros devra être versé au Trésor, à l’IAAF, au CIO, à l’AMA et à la marathonienne Christelle Dauney. Des interdictions d’exercer visent également Lamine Diack, Massata Diack, Me Habib Cissé et Gabriel Dollé.

En outre, L’Observateur croit que Lamine Diack n’ira pas en prison, faisant foi à « l’Appel » qui l’a « sauvé ».

Par ailleurs, le journal révèle les nouveaux symptômes et mutations du nouveau coronavirus, notant que c’est une « effroyable découverte sur le Covid au Sénégal ». La Dr Khardiata Diallo Mbaye du Centre de traitement de l’hôpital Fann donne plus d’explications : « De plus en plus, on constate un diabète inaugural chez les patients atteints de coronavirus ; (Il y a aussi) des crises convulsives et des risques d’embolie pulmonaire ».

Le Dr Makhtar Camara, chef de l’Unité de Bactériologie de Le Dantec, s’avance sur les chiffres et note qu’il « y aurait au moins une dizaine de souches qui circulent ».

En outre, la FIFA chiffre dans Stades les pertes à hauteur de « 7700 milliards » causées par la pandémie sur le football mondial.

Dans ce journal, par ailleurs le président de la fédération sénégalaise de football Augustin Senghor « répond » à son homologue français Noel Le Graet à propos de cette phrase : « Pas de racisme ou peu dans le football ».

« Le racisme existe dans vos stades et vous le savez », tacle Me Senghor dans Record, où le défenseur Naby Sarr, fils de l’ex-international Boubacar Sarr Locotte, déclare qu’il a « hâte de retrouver la Tanière ».

Sur la fenêtre des transferts, Stades reprend Djily Dieng, agent du gardien international sénégalais Edouard Mendy, qui souligne que son protégé « devrait signer aujourd’hui à Chelsea » après que « les deux parties sont tombées d’accord ».

ODL/te/APA

Réagir à cet article