Mauritanie-Politique

Mauritanie : le président Aziz réitère sa volonté de ne pas briguer un 3è mandat

APA-Nouakchott (Mauritanie) De notre correspondant : Mohamed Moctar

Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a rappelé, dans un communiqué reçu mardi à APA, sa « position constante » de ne pas faire modifier la Constitution pour se maintenir au pouvoir.

Mohamed Ould Abdel Aziz a dit sa « détermination à respecter la Constitution du pays et son rejet de tout amendement constitutionnel portant atteinte aux articles 26, 28 et 99 de la Constitution ».

Ces articles fixent le nombre de mandats présidentiels à deux de 5 ans chacun. Mohamed Ould Abdel Aziz est sur le point de terminer deux mandats successifs (2009 – 2014 et 2014 – 2019).

Son communiqué intervient dans un contexte où des députés de sa majorité ont soumis à la signature des autres parlementaires une pétition visant à amender la Constitution afin de supprimer la limitation du nombre de mandats.

Dans son communiqué, le chef de l’Etat mauritanien a appelé à « mettre fin à toutes les initiatives relatives à la révision des articles de la Constitution susmentionnés ». Toutefois, Mohamed Ould Abdel Aziz a reconnu que l’initiative des parlementaires « n’est mue que par une bonne foi et une intention sincère de voir le pays poursuivre son progrès et son développement ininterrompus, dans un climat de sécurité et de stabilité ».

« La réalisation de cet objectif requiert la préservation du modèle suivi actuellement dans la gestion de la chose publique », a considéré le président mauritanien pour qui cela « a démontré son efficacité ».

Ce modèle, a-t-il préconisé, « doit se poursuivre comme référence première de l’Etat, sans égard aux personnes chargées par le peuple de diriger le pays ». Ce n’est pas la première fois qu’Ould Abdel Aziz dit ne pas vouloir briguer un troisième mandat, même si une partie de la classe politique s’obstine à mettre en doute ses déclarations.



MOO/id/te/APA

Réagir à cet article