RCA-Cameroun-Coopération

Ouverture à Bangui de la deuxième commission mixte RCA-Cameroun

APA-Bangui (Centrafrique) De notre correspondant : Pierre Koutoukpé

La deuxième commission mixte RCA-Cameroun a démarré ses travaux, lundi à Bangui, en présence d’une forte délégation camerounaise conduite par le ministre de la Coopération, Lejeune Mbella Mbella.

Ces travaux qui durent deux jours sont axés sur le commerce, le séjour de leurs ressortissants dans les pays respectifs et la mise en œuvre des règlementations communautaires sur les taxes et autres droits fiscaux et douaniers.

La ministre centrafricaine des Affaires Etrangères, Sylvie Baïpo Temon a indiqué que l’objectif de cette réunion qui regroupe les cadres de plusieurs départements administratifs du Cameroun et de la RCA est de régler le problème de l’insécurité à leur frontière commune qui empêche la libre circulation des biens et des personnes entre ces deux pays. A cela, il faut ajouter les problèmes des études des jeunes centrafricains dans les universités et autres établissements scolaires camerounais.

C’est au Cameroun que la RCA importe et exporte la majorité de ses biens. Or, ces derniers temps, le problème de l’insécurité à leur frontière commune a poussé le Cameroun a fermé unilatéralement sa frontière avec le RCA par le corridor Bangui-Douala au niveau de Beloko coté centrafricain et Garouaboulay coté camerounais. Cette situation a eu pour conséquence une hausse des prix de produits de première nécessité en Centrafrique et la rareté de certaines denrées alimentaires.

Cette commission mixte qui s’achève ce mardi pourra arrêter des mesures susceptibles de normaliser la coopération entre ces deux États de la Communauté Économique et Monétaire des États de l’Afrique Centrale(CEMAC).



BB/te/APA

Réagir à cet article