à l'instant

    Côte d'Ivoire-Politique

    Parti unifié: Le PDCI examinera les documents «après la présidentielle de 2020»

    APA-Abidjan (Côte d'Ivoire )

    Le bureau politique du parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI), un grand allié au pouvoir, a décidé dimanche de soumettre les documents du parti unifié Rhdp "à l’examen" au 13è congrès ordinaire du parti prévu « après la présidentielle de 2020 ».

    « Le bureau politique prend acte des documents (du parti unifié RHDP) tels que validés par le Comité de Haut niveau et décide de les soumettre à l’examen du prochain congrès ordinaire du Pdci », a dit Narcisse N’Dri Kouadio, porte-parole du PDCI. 

    Cette réunion qui s’est tenue dans un contexte marqué par le parti unifié Rhdp, regroupant les membres du parti au pouvoir, a eu lieu au siège du Pdci à Cocody (Est Abidjan), à travers « un débat riche, franc et démocratique », mais houleux, sous la présidence de Henri Konan Bedie, chef du parti.

    Au terme de cet exercice qui a duré de 16h16 à 22h16, soit six heures, le bureau politique a affirmé son « soutien au président du parti et endossé la signature de l’accord politique du RHDP relatif à la création d’un parti unifié ». 

    Le Bureau politique a prorogé le mandat de Henri Konan Bédié à la présidence du parti ainsi que les structures spécialisées. Il lui a demandé de « poursuivre les négociations dans le cadre du RHDP, et ce à toutes les étapes du processus de mise en œuvre du parti unifié RHDP».  

    Le Congrès ordinaire est prévu chaque cinq ans selon les statuts. Le 13è devrait avoir lieu en 2018. La réunion a décidé du report de ce 13è Congrès ordinaire face aux « enjeux actuels et futurs » en vue de « la préservation de l’union des militants autour du président du parti ». 

    L’organisation du 12è Congrès ordinaire du PDCI, s’était tenue en octobre 2013.  « Le bureau politique rassure les militants et militantes de la détermination du parti à reconquérir le pouvoir en 2020 et l’invite à se mobiliser massivement pour participer activement à la révision de la liste électorale » prévue cette semaine, a déclaré M. Narcisse N’Dri.

    AP/ls/APA

    Réagir à cet article