à l'instant

    • Début des épreuves écrites du BEPC en Côte d’Ivoire

      APA-Abidjan-(Côte d’Ivoire) — Au total, 465 095 élèves ont débuté, lundi sur toute l’étendue du territoire national ivoirien, les épreuves du Brevet d’études de premier cycle (BEPC) et du test d’orientation en...

    • 116625 contribuables au Cameroun (rapport)

      APA-Douala (Cameroun) De notre correspondant: Mbog Achille — L’administration fiscale a enregistré 5 786 nouveaux contribuables, faisant passer le nombre de 110 839 en 2017 à 116 625 en 2018, a indiqué la Direction générale des impôts (DGI)...

    • Rabat abrite les 18 et 19 juin la 3ème conférence africaine de la...

      APA-Rabat (Maroc) — La 3ème conférence annuelle africaine de la paix et de la sécurité aura lieu les 18 et 19 juin à Rabat à l’initiative du Policy Center for the New South (PCNS), sous le thème : « l...

    Côte d'Ivoire-Collectivité-Election

    Passation des charges entre le préfet d'Abidjan et le nouveau maire élu du Plateau

    APA-Abidjan (Côte d'Ivoire)

    Jacques Gabriel Ehouo, le maire élu du Plateau, le quartier administratif et des affaires d'Abidjan, a pris officiellement, mardi, les commandes de cette commune après une passation des charges avec Vincent Toh-Bi Irié, le préfet d'Abidjan qui y présidait depuis plus de deux mois une délégation spéciale.

    Cette investiture de M. Ehouo met ainsi fin à la délégation spéciale de cette commune en vigueur depuis le 1er janvier dernier.

    Samedi, Jacques Ehouo,  candidat du Parti démocratique de Côte d'Ivoire, (PDCI, ex-allié au pouvoir) à l'élection municipale du Plateau,  a été élu de justesse à la tête de cette municipalité avec 13 voix contre 12 pour son adversaire Parfait Kouassi, un autre cadre du même parti.

    « La cérémonie de ce jour porte sur la passation de service entre la délégation spéciale et le maire élu. Elle met fin à la délégation spéciale de la commune du Plateau qui a fait couler beaucoup d'encre et de salive », a dit dans un discours, le préfet d'Abidjan Vincent Toh- Bi Irié, expliquant longuement le bien-fondé de cette administration provisoire.

    « La délégation spéciale,  c'est le processus qui permet d'assurer la continuité du service public. Les lois de la Côte d'Ivoire ne permettent pas que l'administration s'arrête. Notre rôle était de faire en sorte que tout se passe normalement. La délégation spéciale ne s'éternise pas», a expliqué M. Toh- Bi, se félicitant des résultats de la gestion de la mairie  par la délégation spéciale.

     « De janvier à février 2019, les recettes de la mairies ont augmenté de 5%. Nous avons signé près de 28 000 documents (actes de naissance, actes de décès...). Tout s'est bien déroulé », s'est-il satisfait.

     Auparavant, le préfet d'Abidjan a longuement expliqué au-delà de la période de la délégation spéciale, le déroulé de l'élection de M. Ehouo samedi dernier à la tête de la municipalité du Plateau. 

    « Pour la commune du Plateau, il y a 25 conseillers et deux adjoints au maire. On a procédé à l'élection du maire le samedi 23 mars 2019. A l'issue du vote, a été déclaré élu, M. Jacques Ehouo avec 13 voix contre 12 pour M. Parfait Kouassi», a rappelé M. Toh-Bi,  ajoutant que MM. Koblavi Michel et Monnet Florent ont été respectivement élus 1er et 2è adjoint au maire.

    Elu maire du Plateau sous la bannière du PDCI, un ex-allié au pouvoir,  à l'issue des municipales ivoiriennes du 13 octobre dernier, Jacques Ehouo, a fait l'objet après cette élection de poursuites judiciaires pour détournement de deniers publics.

     La commune du Plateau a été ainsi mise début janvier sous administration d'une délégation spéciale conduite par le préfet d'Abidjan, Vincent Toh- Bi Irié.

    LB/ls/APA

    Réagir à cet article