Sénégal-Infrastructures-Inauguration

Sénégal : inauguration de la cité ministérielle de Diamniadio

APA-Diamniadio (Sénégal)

Le chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall, s’est félicité, mercredi soir à Diamniadio (30 km de Dakar), à l’inauguration de la nouvelle cité ministérielle, du « nouveau départ vers l’émergence » matérialisé par ce projet qui renforce sa vision politique.

« Je peux dire aujourd’hui que notre action et notre bilan se conjuguent au présent, au vu et au toucher, comme ici à Diamniadio. Diamniadio, ce nouveau départ, un nouveau départ vers l’émergence ! », s’est exclamé le président Sall, devant des autorités de la République et une foule de partisans.


Bâtis sur une assiette foncière de 3,5 hectares, ce sont 4 immeubles de R+8 qui composent les 7 sphères ministérielles.


Elles comprennent une infrastructure administrative de 42.000 m², dotée de 44 salles de réunion équipées en audiovisuel. Il y a également 4 salles de formation, autant de salles d’archives, un auditorium de 200 places, avec des cabines de traduction simultanée, un centre médico-social, une garderie d’enfants et deux salles de prière, a expliqué le Malien Madani Sy, PCA d’Envol Immobilier, une des entreprises promotrices de ce projet réalisé grâce à un partenariat public-privé et qui a généré un coût global de 56 milliards de francs CFA.


Cette cité ministérielle est un « ouvrage clés en main et prêt à l’emploi, parce qu’entièrement équipé et meublé », et combinant « harmonieusement » esthétique architectural, bâtiments intelligents, réseaux interconnectés et efficience énergétique, a-t-il poursuivi.


Ce qui a le don d’extasier le président sénégalais, au pouvoir depuis 2012, et visiblement fier de cette réalisation.


« Depuis 2012, j’ai engagé la refondation de la politique immobilière de l’Etat en vue d’optimiser le développement, l’exploitation et l’occupation du patrimoine public dans toutes les régions du Sénégal afin de faciliter les conditions de travail des agents et l’accueil des usagers du service public », a soutenu Macky Sall, notant au passage que Diamniadio « s’érige assurément » (outre sa vocation économique, universitaire, technologique et numérique) en « centre administratif de premier plan », avec « l’intégration progressive » d’une vingtaine de ministères.


Cette journée d’inauguration de la nouvelle sphère ministérielle, qui a accueilli mercredi matin le Conseil des ministres, est « historique » pour le chef de l’Etat qui finit son mandat dans moins de 10 mois.


Elle marque, depuis la construction du Building administratif en 1956, une « rupture fondamentale » dans la politique de relocalisation des ministères et le pilotage des projets immobiliers de l’Etat avec le « recours expérimental du partenariat public-privé ».

Deuxièmement, elle replace « notre administration » à la pointe de la modernité et du progrès.


En fin, elle consacre « une nouvelle ère de rationalisation et de mutualisation » des ressources publiques, par l’allègement de la facture étatique « en charges locatives de 8 milliards de FCFA par an », a expliqué le président.


Ainsi, il souhaite que ce nouvel environnement de travail « soit au service exclusif de l’efficacité et de la performance » de l’administration sénégalaise et de ses agents.


ODL/te/APA

Réagir à cet article