à l'instant

    Sénégal-Afrique-Prix

    Uhuru Kenyatta, lauréat 2018 du Prix Grand Bâtisseur-Trophée Babacar Ndiaye

    APA-Dakar (Sénégal)

    Pour l'édition 2018, le Comité de Sélection a décerné le Prix Grand Bâtisseur-Trophée Babacar Ndiaye au président du Kenya, Uhuru Kenyatta, pour son leadership personnel et pour la transformation du réseau routier de son pays, a appris APA jeudi soir auprès des initiateurs.

    « Le Comité a aussi noté avec beaucoup de satisfaction le développement du chemin de fer et la simplification du transport aérien au Kenya. Le Comité de sélection se félicite enfin des efforts particuliers faits par le Kenya en matière d’éclairage public », a informé Adama Wade, président du Comité de sélection du Prix Grand Bâtisseur-Trophée Babacar Ndiaye, du nom de l'ancien président de la Bad.

    S'exprimant au cours d'une cérémonie de lancement dudit prix, M. Wade a salué la volonté affichée de tous les Etats africains d’améliorer la qualité des routes et des transports.

    Le Comité de Sélection les encourage tous à la réalisation de projets concrets qui facilitent la mobilité de tous les peuples du continent.

    Il salue également les lauréats précédents du Prix Grand Bâtisseur-Trophée Babacar Ndiaye. Il exprime tout particulièrement son admiration au président Macky Sall, Président de la République du Sénégal pour l’hospitalité dont le pays fait montre et pour la poursuite des grands travaux qui lui ont valu le prestigieux Trophée Babacar Ndiaye en 2017.

    Pour Barthélemy Kouamé, Commissaire général du Prix Grand Bâtisseur-Trophée Babacar Ndiaye et Directeur Général de Acturoutes, le sens de la distinction est de contribuer à apporter des solutions concrètes pour la transformation de l’Afrique, convaincu que les routes et les transports sont d’une nécessité absolue.

    « Les routes et les transports sont beaux quand ils sont au service de la mobilité sans entraves des populations. Construire de bons réseaux de route et de transports est une priorité, les entretenir et les adapter aux évolutions de toutes sortes est une nécessité à laquelle tous les Etats doivent se consacrer pour le développement de l’Afrique. Ce développement passe notamment par l’industrialisation », a dit Kouamé.

    Il a ajouté que les routes et les transports, c’est comme les vaisseaux sanguins qui sont dans tout corps vivant. « Ils doivent non seulement exister là où il le faut, mais aussi ne pas être bouchés. Ils doivent permettre une circulation normale, ni trop lente ni trop rapide », a conclu Barthélemy Kouamé, Commissaire général du Prix Grand Bâtisseur-Trophée Babacar Ndiaye

    La remise de son trophée aura lieu le 23 mai 2018 à Busan, en République de Corée, à l’occasion des Assemblées Annuelles de la Bad, lors d’une cérémonie solennelle parrainée par le Président de la Bad, Dr Akinwumi Adesina


    TE/APA

    Réagir à cet article